jeudi

Le mariage, le couple une histoire vieille comme le monde.

Robe d'antan
 Couple, mariage la saga de l'union ne fut pas un long fleuve tranquille.
Le bonheur en amour est un concept récent autant dans l'idée que dans les faits.

 Vivre à deux ne rima pas toujours avec "amour", loin de là !
 Un plongeon historique nous en apprendra plus.

Vers 2000 ans av. J.C règne le matriarcat et la polyandrie ce qui signifie que les femmes ont plusieurs partenaire simultanément .
L'homme n'avait aucune légitimité, dénié en tant que père, la femme seule assumait l'éducation de l'enfant.

C'est l'époque de la mère toute puissant, des déesses-mères aux pouvoirs sans limites.
Ces femmes là régnaient en maîtresses femmes sur des clans ou cellules familiales de plusieurs dizaines de personnes.
Ce système matriarcal concernait les tribus indo-européennes.
Nous savons peu de chose sur cette période, le mariage n'existait pas en tant que tel et surtout pas comme nous le connaissons aujourd'hui.

Tout excès ayant ses limites, le matriarcat sera renversé et remplacé par le patriarcat. L'homme prend le pouvoir ( vers 1000 ans av. J.C), nous connaissons la suite de l'histoire.

Mariée en attente
Le mariage public prend forme sous la Rome Antique, il se déroule avec des témoins, alors qu'il était célébré en privé les années passées, le divorce se fait par consentement mutuel.

N'oublions pas que des siècles durant le fondement de l'union sera l’intérêt des familles :
une dot, unir un clan, réunir des familles opposées, conserver des terres et/ou assurer une descendance.
 Ce "privilège" restera réservé à la noblesse Romaine ou Grecque.
 La fille du père, devient la femme du mari...passivement, une simple histoire de passation !

Pour les autres...le peuple, les esclaves, les pauvres le concubinage est de mise.


Une jolie parenthèse : au XIIème siècle, le temps des chevalier met au premier plan l'amour courtois, la dame devient l'objet d'amour du chevalier qui se doit d'accomplir des prouesses pour preuves de ses sentiments.
Mais, la dame restera maîtresse illégitime, rien n'est jamais parfait dans ce moyen âge.


l'amour ? Il n'est pas le référent en la matière, des siècles durant, le mariage sera de raison.

Un évolution  en 1792, pour mémoire en 1789 prise de la bastille avec la révolution française, est promulgué le divorce par consentement mutuel, bien vite remisé dans un placard par l'église remettant la femme sous la tutelle masculine.

1880, le mariage d'amour via le romantisme en cours voit le jour.
Il est possible aux amoureux de se choisir librement.
Vu le poids de la morale ambiante cette liberté d'aimer ne dut concerner qu'une certaine classe sociale et sûrement pas la plus aisée, sauf exception !
Il fallut une sacrée dose de force morale et d'indépendance à certaines femmes pour dépasser les clivages sociaux et moraux.

1960/1970 révolution sociale, l'amour libre, le peace & love prône la liberté sexuelle remettant en cause le mariage et la relation à 2, c'est l'époque des communautés. L'union devient libre.


Le mariage aujourd'hui.
Le choix d'aimer s'impose pour passer la bague au doigt de l'élu(e) et plus que jamais la liberté amoureuse régente notre vie.
Mais, est-ce si simple et facile ?
Pourquoi se marier aujourd'hui alors que le  Pacs scelle légalement une relation ?
Par amour bien sûr et en premier, mais pas que !
Le monde en perte de repères, en changement permanent, des codes ayant explosés dans une société qui se cherche, l'amour est peut être le dernier rempart contre une insécurité latente ?


Le besoin de recréer une cellule familiale pour des enfants de divorcés comme celui de redonner sens à une union qui se veut durable motive de nombreux jeunes et moins jeunes...
Chaque génération ayant tendance à prendre le contre-pied de la précédente, la jeunesse actuelle recherche, peut être, dans l'union légalisée une forme de "rassurance" en opposition à l'éclatement de la famille, aux divorces.


La robe blanche, la mise en beauté de la mariée, les préparations la cérémonie et son cortège d'émotions resteront gravés comme un des plus beaux jours.





Pour vos photos pensez à Christel Lagarde, une jeune photographe à découvrir ici :





















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de ne pas employer de propos racistes, orduriers, ni le style sms ou texto. Merci également de vérifier l'orthographe ! Les commentaires sont modérés (contrôlés), ils n'apparaissent pas de suite.Les commentaires doivent décrire une expérience de vie, votre comportement, vos ressentis pouvant servir aux lecteurs et lectrices de ce blog.

Pas de publicité personnelle ! Merci de me contacter via mail si vous désirez une parution