mercredi

Petite fille ou garçon trop sage en quête de reconnaissance. Les interdits de l'enfance


Vous connaissez sûrement des parents parlant de leur enfant en ces termes :
"elle, il est si sage qu'on ne l'entend pas, elle, il se débrouille  seul(e)"

Enfant  trop sage en quête de reconnaissance !

L'enfant "sage" ne pose pas de problème,
 on l'oublie, presque, tant il ne demande rien.
Enfant trop sage ou en recherche d'amour ?

Pourquoi cet enfant est-elle/il si sage ?
Par tempérament ?
Certains enfants préfèrent le calme, privilégiant le jeu solitaire, l'intellect.
Réservé(e) ou timide il/elle n'ose pas toujours, se cache derrière maman ou papa, observateur, contemplatif et curieux(e).
En grandissant, ils s'affirmeront naturellement tout en étant réservés, un peu
Voici donc un cas de figure "normal"d'enfant sage


Mais, 

d'autres "petites filles ou petits garçons sages" le sont par crainte !
Le "trop" sage cache souvent un problème.

Que recherche un être humain ?
La sécurité, la reconnaissance, la douceur, l'amour !

Or certaines éducations en manquent avec des conséquences sur l'identité de l'enfant.
Un enfant aime ses parents et que ne fera t'il pas pour l'être ?
Mais,
certains parents, pour X raisons, sont incapables de transmettre cet amour rassurant.
les mots ne suffisent pas lorsque l'ambiance familiale reste délétère.

Quel comportement adoptera un enfant ne se sentant pas accepté, vivant dans l'insécurité, sur le qui-vive permanent ?

Il sera sage, exemplairement sage, silencieux, solitaire !

Est-ce un comportement normal ?
Non.
Même l'enfant "normalement sage" 
piquera une crise de temps à autre, exprimera de la colère, dira Non...

L'enfant trop sage reste dans son coin,
il n'ose pas se manifester tant il craint une réaction violente, psychologique ou physique, l'indifférence peut,également, provoquer ce retrait.

La dévalorisation fréquente de ce que fait l'enfant,
une fâcheuse tendance à lui dire qu'il dérange :
"ce n'est pas le moment,
 tu vois bien que maman est trop occupée,
 que veux tu encore,
je n'ai pas le temps de regarder etc, etc."
"tu pourrais faire mieux, ce n'est pas mal, mais.."
ah, ce "mais" sapant tout espoir d'un compliment.
"Tu n'es bon(ne) à rien, ma pauvre fille, mon pauvre garçon..." voici des comportements q'un enfant reçoit comme autant de déni de personnalité. Il, elle aura peur de déranger.

D'autres facteurs  induisant la crainte et le repli sur lui-même de l'enfant :
Les punitions injustes,
 une autorité sans nuance, 
les cris et/ou hurlements trop fréquents,
les disputes violentes des parents,
 l'agressivité de ceux-ci entres-eux et envers l'enfant,
l'interdit d'expression émotionnelle donc de la parole.

Des parents s'occupant essentiellement de leurs besoins personnels,
ceux de l'enfant passant après  lui donneront le sentiment 
"d'être en trop & sans intérêt"

Cet enfant ne saura pas s'aimer, se narcissiser, se donner le droit d'être !

Une père ou une mère castrateur(rice)  projettera sur un enfant des interdits insensés.
Un enfant non "accepté" qui "n'a pas sa place" au sein de la famille le ressent de plus en plus en grandissant.
Un risque :
 l'explosion à l'adolescence pouvant le conduire sur des chemins périlleux pour lui,
mais qui lui permettra de s'affirmer, d'exister !

Ou,
 il/elle restera l'enfant trop sage avec le risque de ne jamais dépasser les interdits, de rêver sa vie au lieu de la vivre...

Selon son tempérament, son intelligence, ses capacités il s'enferma dans le jeu, la lecture, le sport, s'investira à l'école en étant un bon élève;
Cet enfant là ne demandera jamais rien cultivant une fausse autonomie
- je ne demande rien, je n'accepte pas de recevoir-
-il/elle voudra être fort(e), solide, infaillible-

Un danger : l'isolement et la méfiance de l'autre.

Les interdits, l'injustice procure une peur de l'inconnu puisque il est complexe de cerner ses propres limites, de se situer au niveau de ses attentes - sont-elles ou non réalistes ?-
Jusqu'où s'engager sans se mettre en danger psychologiquement ?
Comment ne pas mettre la barre trop haut quand on ignore ses propres capacités ?

Voilà quelques écueils que rencontrera l'adulte avec en toile de fond ce sentiment diffus et souvent inconscient d'insécurité.

Un défi parmi d'autre, accepter l'échec pour rebondir et ne pas reproduire.

En amour !
Tout est possible.
  • Amour réparateur dopant la confiance en soi.
  • Amour dévastateur talonné par le crainte/angoisse de l'abandon
  • Tyrannie familiale pour s'imposer quelque part.
  • Recherche éperdue de reconnaissance sociale et/ou personnelle.
  • Pour certain(e) la réussite sera professionnelle ou sociale ou personnelle.


Attention à ne pas sombrer dans une quête inassouvie de perfection !

La reconnaissance source d'épanouissement peut étayer la personnalité, sous condition qu'elle ne vire pas à l'obsession !

Une telle personnalité peut se "narcissiser" à outrance,
 inhibant émotions, ressentis et empathie,
 surtout quand l'enfance fut stigmatiser par la violence physique

Une part des peurs infantiles subsistent dans la personnalité adulte, d'où ce 

"besoin" de
"rassurance" & de "reconnaissance"
 permanente, de doute sur l'amour reçu, tant
la crainte de "l'abandon" re-surgit parfois.
La dépendance pathologique affective peut-être une conséquence d'une telle enfance !

Restez confiant(e),
 une enfance carencée en amour n'indique pas un échec de vie, elle peut insuffler une force/énergie constructrice et créatrice 

Me consulter en cabinet sur Gassin (Var)
Me consulter par téléphone/Skype

Avertissement :
 cet article est informatif et généraliste,il ne peut se substituer à une consultation avec un professionnel 
Retrouvez moi sur facebook

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de ne pas employer de propos racistes, orduriers, ni le style sms ou texto. Merci également de vérifier l'orthographe ! Les commentaires sont modérés (contrôlés), ils n'apparaissent pas de suite.Les commentaires doivent décrire une expérience de vie, votre comportement, vos ressentis pouvant servir aux lecteurs et lectrices de ce blog.

Pas de publicité personnelle ! Merci de me contacter via mail si vous désirez une parution