mercredi

L addiction amoureuse, la TCC à votre secours !



En TCC, thérapie cognitivo-comportementale, de la dépendance affective, 
un protocole

particuliers permet de gagner en autonomie et de tordre le cou une bonne fois pour toute à cette dépendance amoureuse si douloureuse et cause de rupture.


Voici quelques conseils pour déjouer la dépendance amoureuse.

Quand la solitude est intolérable si elle dure plus de quelques minutes, 
 l'incapacité à rester seu(e) dégénère en angoisse, l'addiction à l'autre surgit
Et l'autre devient "obsession" tant le manque focalise sur l’absence et que le face à face avec soi-même est impossible.


L'être humain est un animal social et il est normal de rechercher la présence de l'autre.
Nous avons besoin de parler, de reconnaissance, d'échanger...de nous sentir aimé.
L'humain a besoin d'être relié aux autres set cela signe l'évolution de l'homme qui sans cette capacité, cette nécessité serait un être primaire coupé de toute sociabilité.
Le besoin affectif reste normal, il devient pathologique lorsqu'il n'est jamais comblé.
Plus l'incapacité à rester seul(e) un long moment est forte, plus le besoin de l'autre se renforce virant à
la crise de panique, l'hystérie, le harcèlement etc.

Question à vous poser :

combien de temps supportez-vous la solitude sans télé, radio, musique ou téléphone ?

La réponse vous indiquera votre degré d'autonomie, sachant que l'être humain ne peut vivre  seul  en permanence sans souffrir.

Le besoin affectif englobe l'amitié, l'autre en général.

Pourquoi ce besoin affectif ?

Le plaisir commun à toute l'espèce humaine est une pulsion, comme le désir.
Lorsque cette pulsion plaisir/désir n'est pas satisfaite il y a frustration et compulsion
puisque le déplaisir l'emporte et qu'obtenir la preuve que l'autre homme provoque de la souffrance.
N'oublions pas que l'homme est, également, un animal biologique et dans nos pulsions quelques neurotransmetteurs et neuro-hormones jouent un rôle important.



La dépendance car :
il y distorsion entre les désirs, ce qui est attendu et la réalité de l'autre qui ne correspond pas aux attentes = inadaptation à la réalité.


Pour vous aider à mieux comprendre votre comportement rendez-vous ici en imprimant "la méthode du cercle vicieux ou analyse de comportementcar la première étape consiste à être dans une auto-observation neutre afin d'établir dans le détail et à l'instant "T" vos émotions, vos pensées, comportement et la situation déclenchant le problème à savoir l'addiction.
cette approche de soi-même permet de se comprendre, de prendre du recul, donc d'analyser plus lucidement vos comportements - sans préjugés- c'est préférable car vous êtes votre sujet d'étude et vous faites un constat.


Gagner en autonomie consiste à s'exposer à votre peur de la solitude, voici l'autre étape, à pratiquer sur plusieurs jours quotidiennement
Lancez-vous des défis graduels en résistant à l'envie - pulsion - de contacter l'autre, affronter sans jugement, ni déni  de ce qui est
 Noter les avantages que vous en retirez -estime de soi, appréciation de ce moment de solitude etc...
Entraînez-vous comme vous le faites pour pratiquer un sport, apprendre une langue
pensez à pratiquer la respiration, de la relaxation pour "canaliser" les émotions

Modifier les schémas cognitifs, idées que vous avez sur l'autre, voici  une autre étape.
L'objectif identifier vos attentes en fonctions de ce qu'est l'autre. Réalistes ou pas ?
Peut-il (elle) combler vos désirs et être celui ou celle que vous souhaitez.
Lâcher le besoin de contrôle de l'autre permet de reprendre le sien, donc d'être moins dans la demande exacerbée.
Comprendre, en modifiant les schémas, souvent anciens et ancrés depuis l'enfance que vous pouvez vous libérer d'une souffrance passée...
Se pencher vers soi-même permet de cerner ce que vous, vous apportez, donnez à l'autre.
Faire la genèse de la relation du début à la fin, souvent la rupture, permet de créer d'autres images ou représentations. Oui, une relation amoureuse peut s'écrire autrement que dans ce besoin addictif de l'autre.

L'individualisation consiste à être SOI face à l'autre, autrement que dans le désir de l'autre en acceptant tout, en se reniant, souvent dans un non respect de soi-même et du, de la partenaire. Voici une autre étape à travailler.
S'affirmer sans craindre le rejet, oser être au lieu d'avancer masqué et dans l'attente de l'impossible.
"J'aimerais, je pense que, non je ne suis pas d'accord etc"...Apprendre à s'aimer 
A pratiquer au quotidien et graduellement sur plusieurs semaines en pensant à noter vos ressentis, idées et comportement sans oublier d'écrire ce que vous gagnez  à agir ainsi.

S'ouvrir aux autres en créant des liens sociaux donne la possibilité de sortir de la possessivité exclusive amicale, familiale et amoureuse. Voici pour l'ultime étape
Le partage affectif, donner/recevoir c'est la compréhension que oui vous êtes apprécié(e), reconnu(e) par vos relations  plus ou moins proches.
Il importe de créer des liens durables, constants, de ressentir du plaisir à fonctionner ainsi. D'accepter que certains liens se dégradent.
En outre ces liens jouent un rôle important en cas de séparation, en trouvant dans les autres une sources de satisfaction, une autre façon de se remplir.
C'est ainsi que l'équilibre s'installe, en vous et vous avec les autres.




Le lien pour accéder aux articles sur la dépendance affective

Comment éviter de devenir dépendant affectif ?

A lire pour Booster la confiance en soi

En savoir plus sur la thérapie cognitivo-comportementale


L'amour doit rester, pour le vivre sereinement, un lieu de respect,  de partage, de regard posé sur l'autre et d'acceptation de la différence.
Ayez des amis(es), des relations, soyez cet animal social emprunt d'attention pour les autres et pour lui-même, vous aimerez positivement




Me consulter en cabinet sur Gassin (Var)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de ne pas employer de propos racistes, orduriers, ni le style sms ou texto. Merci également de vérifier l'orthographe ! Les commentaires sont modérés (contrôlés), ils n'apparaissent pas de suite.Les commentaires doivent décrire une expérience de vie, votre comportement, vos ressentis pouvant servir aux lecteurs et lectrices de ce blog.

Pas de publicité personnelle ! Merci de me contacter via mail si vous désirez une parution