vendredi

Le mensonges dans tous ses états. 4 types de mensonges à découvrir

Le mensonge dans tous ses états.

"Pourquoi "dans "tous ses états" ?
  •  Mensonge "Confort
  •  Mensonge "Moi Je"
  •  Mensonge "Mégalo"
  •  Mensonge "Mépris"

Je vous présente quatre types de mensonge, de l'anodin ou mensonge dangereux pour les autres.
En bas de l'échelle le numéro 4, le plus anodin, suivez l'article pour en savoir plus.

Le mensonge, nous enveloppe, auréolant la réalité d'une nappe de brume réduisant la clarté de la sincérité.

Le mensonge "Confort" en bas de l'échelle la 4eme place

Il existe plusieurs types de mensonge et là, je pense que nous sommes toutes et tous menteurs(euses) à un moment donné...
Par facilité, pour éviter un conflit, pour nous valoriser un peu, pour connaitre une vérité, et oui ce fameux mensonge "prêcher le faux pour savoir le vrai" est assez courant, pour ne pas dire "non" histoire de ne pas vexer etc..

Il s'agit de "petits mensonges" n'ayant pas, en général de conséquence outre celle de nous procurer un certain confort.
Mais prudence, le mensonge "confort" se doit d'être très ponctuel.
Si vous y recourrez pour n'importe quoi et fréquemment, il devient pathologique et selon la situation peut dénoter une conduite d'évitement même s'il ne s'agit que de petits mensonges.

Si vous vous fonctionnez ainsi, demandez vous  pourquoi ce chronique petit mensonge apparait souvent.
Le risque est de vous piéger vous-même en vous embrouillant dans vos histoires.
Le plus souvent ce "petit mensonge" cache un manque de confiance, un besoin de se valoriser un peu.



Abordons maintenant le "mensonge "Moi Je" en 3eme position

Celui-ci dissimule un énorme besoin de reconnaissance, ou la nécessité de s'inventer une vie pour être plus intéressant(e) donc de créer un personnage positif, toujours le meilleur en tout, qui réussit etc.

Les enfants font cela, les ados également pour "briller" aux yeux des autres, pour fuir une ambiance familiale trop sombre.
Avec les années, normalement, ces mensonges "Moi Je" disparaissent.

Normalement,  oui, mais chez certains adultes immatures ils persisteront dans un scénario de vie rêvé, s'inventant des rôles toujours au dessus de la moyenne, des amours extraordinaires...
Ce comportement traduit une souffrance, des frustrations, des peurs parfois inconscientes, mais attention, le mensonge reste conscient avec le danger de confondre "rêve & réalité"

Ce mensonge "Moi Je"  en voici un  exemple, vrai, assez basique :
  "j'ai été patron d'une entreprise de plusieurs personnes mais à cause d'un client qui ne paya pas, j'ai fait faillite"

Pour résumer :
  • Vantardise, la personne n'était que gérant de paille.
  • Victimisation  et minimisation de son rôle : pour attirer la sympathie, en réalité c'est la négligence grave qui provoqua la faillite et non un impayé.
  • Conséquences : au fil des années, la personne est convaincue qu'elle fut le patron.
  • Autres conséquences : des employés non payés, mais de cela la personne oublie de parler.
S'agit-il de mythomanie ?  Pas réellement, ce type de mensonge "Moi Je" dénote une incapacité à affronter ses propres erreurs et à assumer ce que l'on est.

Il est évident que de s'inventer une vie de super héros ne résiste pas à la confrontation du réel....
"J'ai de nombreux magasins, je vends mes produits dans le monde entier"
En réalité un seul magasin et pas de ventes à l'étranger.
Le risque d'un tel mensonge est d'être vite percé à jour, si une personne rentre dans l'intimité du menteur"

"J'ai rencontré le président de telle grosse entreprise qui va m'embaucher" 
La vérité, une personne sans diplôme particulier qui aimerait un poste pour lequel il, elle n'a pas les compétences

"Je suis sortie avec cette fille canon ou ce garçon canon, il ou elle est dingue de moi, mais une fois suffit, je me tape tout ce que je veux"
A 15 ans c'est supportable d'entendre ces propos
Adulte, cette vantardise cache le contraire, un(e) timide peut en user


Le problème rencontré par ces personnes est de rêver leur vie au lieu de la vivre et d'être tôt ou tard rattrapées par la réalité.
Car, comment vivre des années dans ce mensonge qui dénote très souvent une difficulté à vivre pleinement, à affronter les difficultés de l'existence ?

Ces mensonges "confort" ou "Moi Je" sont-ils dangereux pour les autres ?
A mon sens, sauf cas particulier, ils le sont essentiellement pour les menteurs, car une fois dévoilés, le doute s'installe, de quoi est capable un tel individu, peut-il ou elle mentir sur des situations plus importantes ? 
En amour, ils désillusionnent l'autre en semant la prudence voir la méfiance.
Il ne garantit pas le bonheur au menteur se heurtant au vrai sens de la vie.


Sur l'échelle du mensonge, voici le "mensonge Mégalo" en 2éme position

Il concerne une tranche de personnalité portée sur le besoin de berner l'autre et besoin de se positionner en gourou : "celui qui sait"
Il agit sur le collectif.
Le plus flagrant : Madoff avec sa pyramide de Ponzi promettant aux investisseurs un rendement de 30%.
Les escrocs utilisent la naïveté des gens en promettant l'inatteignable.
Un point d'interrogation vendu comme une certitude.
Madoff ruina des centaines de petits épargnants

Les sectes utilisent ce mensonge par cupidité, par fausse idéologie utilisant une toile de fond très vendeuse : faire le bien d'autrui.
"Vous êtes égaré, venez vers moi, je vous aiderai à trouver la lumière, à vous libérer de vos blocages etc.etc."
Nous connaissons tous les conséquences dramatiques de certaines sectes : suicide collectif pour le pire, détournement d'argent, pédophilie, manipulation extrême.

Méfiez vous des "gourous" du bien être promettant un changement radical de votre personnalité, un lavage de vos émotions.
Rien de scientifique dans ces promesses.
Ce ne sont que des promesses en l'air pour capter votre portefeuille et créer une dépendance.
Le développement Personnel regorge de ce type de personnages dangereux.

Note perso : des personnes très sérieuses évoluent dans ce milieu.
A vous de faire le tri.

Méfiance également envers les pseudo médium utilisant de la magie noire ou blanche pour provoquer le retour de votre amoureux(e) ou enchainer à vie celui, celle qui vous fuit.
Toutes ces personnalités douteuses vibrent à l'unisson sur un même thème "Argent, argent"
et "Sexe, argent" pour les sectes.

Vous l'avez compris, ce mensonge "Mégolo" le 2eme sur l'échelle provoque des catastrophes humaines, engloutissant des individus à tout jamais et ceux qui s'en libèrent mettront des années à se reconstruire.

Le 1er sur l'échelle du mensonge, le mensonge "Mépris"

Est-il plus lourd en conséquence que le précédent ?
Non, mais il cible une personne en particulier, proche toujours très proche.
Pourquoi le mensonge "Mépris" ?
Il méprise l'autre dans tout ce qu'il est, a en le faisant douter de ses propres idées, de ses valeurs.

 Ce mensonge "Mépris" va atteindre l'individu au plus profond de lui-même, détruisant lentement mais sûrement l'estime en soi-même, générant parfois la peur et parfois détruire ce cet(te) autre a construit.
Anéantir pour régner.
Il va enrober l'autre dans une spirale de mensonges, de culpabilisation, de dévalorisation, semant le chaud et le froid.
Le chaud lorsque l'autre prend des distances; le froids lorsque de nouveau il, elle bien "ferré(e).
Perte de repères, doute sur soi :
 "il, elle a peut-être raison", "c'est sûrement de ma faute" "j'ai dû faire une erreur"

Les enfants peuvent être la victime d'un tel parent (homme ou femme)

Dans l'infidélité récurrente, ce mensonge "Mépris" provoque des dégâts terribles.
Même prit la "main dans le sac", preuve à l'appui, le, la menteur(euse) démentira
"ce n'est pas vrai, tu as fouillé dans mes affaires, je t'aime trop pour te tromper etc.etc."

Le mensonge est pire que l'infidélité en elle-même, elle réduit l'autre à un(e) imbécile suspicieux(se) = culpabilité garantie.

Le jaloux, la jalouse pathologique, de part cette part de doute sur le, la partenaire en l'accusant des pires horreurs suscite les mêmes émotions que dans l'infidélité récurrente. 
Ici, il s'agit bien d'un mensonge "Mépris" exprimé par le menteur, ne pas croire l'autre en le jugeant "mauvais(e) menteur(se) etc.etc montre chez l'accusateur une tendance à projeter ce qu'il, elle est sur l'autre.
La violence accompagne très souvent ce type de comportement.

Socialement, la politique utilise ce type de mensonge.
 Comme un supérieur hiérarchique, "autoritariste" frustré , faible le fera pour "casser" un employé.
 Le "harceleur" joue sur cette gamme de mensonge.

Qui utilise ce type de mensonge ?
Les manipulateurs, ceux méprisant l'autre, les autres par haine, par peur de n'être pas à la hauteur et/ou ne se sentant pas à la hauteur de ce qu'est l'autre..le tirer vers le bas pour le contrôler.

Anéantir pour se sentir exister
Par désir de blesser moralement, dominer.
 Un narcissisme pathologique, l'auto-satisfaction, un trouble de la personnalité, comme pour le "mensonge Mégalo" sont les caractéristiques des profils.

Dans les affaires de haut niveau, ce type de personnage évolue très à l'aise, manipuler pour gagner.

Le menteur pathologique, surtout très manipulateur, cadre avec ce  mensonge Mépris, par manque d'empathie, froideur des sentiments, égocentrisme.

Car il y a bien un pont entre ces deux mensonges dangereux "le Mépris se marie bien avec le Mégalo", du moins chez certaines personnes.
Ne pas généraliser, surtout pas.

Le menteur tente et y arrive parfois à nimber la réalité d'un tel flou qu'il devient très complexe de cerner la vérité et la sincérité (échelle 2 & 1)

Face à un menteur/manipulateur une question obsédante s'impose "quant est-il ou elle sincère ? (échelle 2 & 1)

Des mensonges à répétition doivent vous alerter, surtout lorsque surpris en flagrant délie, il y a entêtement à mentir.


Résumons : 
  1. En bas de l'échelle, le numéro 4 : Mensonge "Confort" que nous utilisons tous et qui n'a pas, en général, de grave conséquence sur autrui, ni sur nous-même. Plaisir peut-être le maitre mot
  2. En position numéro 3 le: Mensonge "Moi Je"est plus nuisible au menteur qu'à l'autre, toutefois la désillusion provoquée peut blesser une autre personne. Valorisation, reconnaissance sont les maitres mots
  3. En position numéro 2 : Mensonge "Mégalo" concerne les sectes, les gourous et autres personnages utilisant les autres à leur fin personnelle. Des mensonges ravageurs, plus axés sur le collectif qui détruisent des vies. La cupidité me semble le maitre mot.
  4. En haut de l'échelle, le numéro 1 : Mensonge" Mépris" tout aussi dangereux que le précédent, à la différence qu'il joue sur l'individu, la personne la plus proche, partenaire, enfant. Dominer, anéantir sont les maitres mots

Il existe bien sûr des dizaines de situations et d'autres types de mensonge.

N'hésitez pas, en utilisant les commentaires, à me faire part de vos expériences sur ce sujet et à me signaler d'autres types de mensonges.



Me consulter en cabinet :
Me consulter par téléphone/Skype ou mail, les infos sont ici : 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de ne pas employer de propos racistes, orduriers, ni le style sms ou texto. Merci également de vérifier l'orthographe ! Les commentaires sont modérés (contrôlés), ils n'apparaissent pas de suite.Les commentaires doivent décrire une expérience de vie, votre comportement, vos ressentis pouvant servir aux lecteurs et lectrices de ce blog.

Pas de publicité personnelle ! Merci de me contacter via mail si vous désirez une parution