mercredi

Quand l'amour se décline en différence d'âge. Discours croisés.

                
S'aimer avec une différence d'âge !


S'aimer alors que tout semble les séparer, l'âge, le parcours de vie.
Justement l'expérience, les épreuves créent une dynamique autre, celle de profiter pleinement de ce que la vie offre, ce cadeau inespéré qu'est l'amour.

Voici un premier article sur ce thème de l'amour et la différence d'âge, d'ici peu de temps j'aborderai cette thématique sous un autre angle.

Je vous présente deux histoires, dans l'une c'est elle la plus jeune, dans l'autre c'est lui !

Je m'inspire, pour écrire cet article, de couples reçus en thérapie, bien sûr ils ne se connaissent pas mais le fond de leur relation est, lui, très véridique.

Elle, la jeune femme c'est Marla, lui Adrien
De l'autre côté, lui Eric, elle c'est Gaëlle

Fuyons les clichés, l'homme plus âgé n'est pas riche, la femme plus âgée non plus.

Nous avons tous besoin de sécurité, quelle que soit la différence d'âge, ce sentiment intrinsèque à l'être humain se manifeste dans une toutes les relations affectives.


Que cache ces relations ? 
 Sont-elles atypiques ou dysfonctionnelles, au vu d'une certaine "normalité" ou d'un "politiquement correct" sûrement paraissent-elles ambigües.

Découvrons, à travers un dialogue croisé, comment se vit au quotidien la relation à l'autre.

Discours croisés entres les quatre protagonistes.

Gaëlle à Marla :
 "raconte moi ce qui te plait chez Adrien ?"
" Marla ; "sa force tranquille "
et toi Adrien :
"Sublime, au début je luis rendais des petits services, j'ai craque au premier regard sur elle, mais pas certain du tout de la réciprocité "

Adrien à Eric :
 "toi qu'as tu vu en Gaëlle ?"
 "Elle tout simplement, si lumineuse, j'ai ressenti comme un choc et l'envie de la protéger"
Marla à Eric :
"tu te positionnes en protecteur ?" 
"Oui, elle semblait fragile et j'aime jouer le sauveur "
Marla toujours à Eric et Gaëlle :
"La différence d'âge homme plus jeune  me semble  difficile à vivre, le regard des autres et des proches pique parfois ?"
Gaëlle: "personnellement je m'en moque"
 et toi Marla: " tu le ressens comment ce regard d'autrui ?"
Marla ;"me dérangeait au début, peu à peu je m'y habitue, en apprenant à mieux connaître Adrien je m'y attache de plus en plus, sa gentillesse, ses attentions me réconfortent"
Eric :"notre histoire se vit  un peu en marge, non pour nous cacher mais pour la paix de l'esprit, nous sommes majeurs et vaccinés tous les deux"

Eric ;"mon coup de coeur pour Gaëlle fut un étonnement, je ne fréquente pas, des femmes plus âgées,  et pourtant j'avais  l'impression de la connaître depuis toujours"
Adrien à Eric : "on appel cela un coup de foudre !"
Gaêlle :"j'évite de me questionner sur le futur, par lâcheté ou peur !"

Tous les quatre en déduisent que l'amour prime sur le reste.

Marla "peut-on se projeter dans le futur malgré ces années de décalage ?"
Gaêlle "bien sur, à partir du moment ou le désir d'enfant n'est pas là ! "

Adrien et Eric "vivons l'instant présent, toute relation ne peut exister qu'ainsi" disent les hommes.

Marla : "Je vois en Adrien, non le père mais l'homme mûr sachant ce qu'il veut, il me rassure sur ce point là."
Eric ;"Gaëlle est tout pour moi sauf une mère, elle est bien trop libre et femme pour endosser ce rôle là, j'ai déjà une mère avec laquelle j'ai une excellente relation
."
Gaëlle à Adrien ;"si je comprends bien, notre expérience, notre passé, nous offre la capacité de vivre aujourd'hui cette relation à l'instant "T" sans angoisse particulière ? moi je la vis ainsi !
Adrien " je ne suis pas si serein car j'aimerais aller plus loin avec Marla, je m'adapte et j'ai bon espoir, je crois en sa sincérité.

Ils sont tous d'accord sur un point : 
l'amour est là, l'attirance aussi et le désir que se perpétue la relation, comme n'importe quel couple le souhaite.
Au quotidien ces amours se vivent sans s'interroger sur la différence qui ici crée la complémentarité😊

Faut-il une certaine sagesse pour s'engager, aimer un(e) plus jeune ou un(e) plus âgé(e) ?

Sûrement, l'homme plus jeune doit posséder une certaine maturité pour se sentir à l'aise car cette relation dans laquelle son rôle ou statut peut sembler paradoxal à la société l'oblige à
affronter le regard des autres sans honte, une maturité émotionnelle donc une bonne estime en soi-même garantie la sérénité face aux critiques.

Dans ces histoires :
 Gaëlle et Eric partagent des passions diverses.
Lui, Eric à l'aise dans son rôle de protecteur.
Gaëlle assume une différence
Marla rassurée par Adrien, sa présence apprécie sa culture
Adrien admire Marla pour ce qu'elle est, sa force fragile l'épate.

Pour répondre à la question du début de l'article :
"que cache ces relations" ? 
Elles existent sous la vibration du sentiment amoureux.
Oui, elles existent assez intensément pour ne pas pas sombrer dans l'ennui, pour ne pas s'endormir sur l'acquis de l'autre, elles restent "vivantes" quelle qu'en soit la durée.




Me consulter en cabinet 
 Me consulter par téléphone/Skype ou mail, les infos sont ici :

Année 2021, un chemin à découvrir.

Année 2021, un chemin  à découvrir !
Bonne Année à tout le monde



L'année 2020 se termine dans le repli, la frustration et l'incertitude.

Elle nous indique la superficialité de nos sociétés occidentales assises sur des paillettes, et des buissons d'épines puisque le pseudo "équilibre" repose sur de l'hyperactivité
Voyager juste pour voyager vite et en masse.
 Ne pas voir ni entendre au risque de n'avoir fait que "survoler" les sites visités juste pour dire : "je suis allée à..."
Voyager oui, de façon intelligente avec l'esprit de la découverte impliquant de prendre son temps.
Acheter pour se prouver que...
Flatter son Ego, montrer de soi une réussite ou pour faire comme tout le monde.
Et plus que tout elle dénote l'égoïsme narcissique d'enfants trop gâtés refusant la frustration et la difficulté !
Tout recevoir, donner peu, râler, critiquer.
Je décris ici une certaine frange de la population, riche, pauvre le débat n'est pas là, jeune ou plus vieux, voire très âgée !
Cette frange là n'admet pas les contraintes et il y en a...

Refus du changement...peut-être ?

On parle d'essentiel mais qu'est-ce ?
 Le vital soit "manger" un besoin dont dépend la vie !

Anxiété de perdre...angoisse de la maladie, les plus anxieux dramatisent, s'enfermant dans un "aujourd'hui" sans fin.

Réfléchir, penser par soi-même pour n'être pas dupe et construire solidement une identité en adéquation avec ce que nous sommes.

La défiance de tout génère de l'angoisse, le repli sur soi-même et renvoie à ses propres échecs déniés, refusés.
Il est plus confortable de rendre l'autre, les autres RESPONSABLES de tout que de se remettre en cause 😏

L'avenir nous narrera la suite !

Que nous raconte encore 2020 ?
 que l'écart se creuse entres pays riches et les pauvres qui le sont de plus en plus.
Qu'il y a une impérieuse nécessité à "repenser" un futur autrement, encore sous forme d'esquisse.

2020 se termine dans l'aridité, le vide avec toutefois une possibilité de prises de conscience 

Evitons de devenir un pays en voie de sous-développement.

Alors 2021 ?
Nous respirons tous dans l'espoir de jours plus heureux, ceux de l'échange, de la joie partagées,
des concerts, des feux d'artifices...de la VIE tout simplement.
Exister et cela nous le pouvons même dans ce contexte morose.
Nous vivons dans un pays libre  n'en déplaise à certains et j'espère qu'il le restera.

Je vous souhaite, en petit comité, un 31 décembre chaleureux, de l'amour, de la tendresse et un immense océan d'espoir.

Tous mes voeux pour cette nouvelle année !




Me consulter en cabinet
Me consulter par téléphone/Skype ou mail, les infos sont ici :

jeudi

Le Père Noël en voyage


              Un merveilleux Noël à tous les lecteurs et autres de ce blog.
                                                 Prenez soin de vous.
                   Cette Année le Père Noël a changé de véhicule 😊




Je ne suis pas certaine que ce nouveau moyen de transport soit adapté, mais que voulez-vous le Père Noël comme nous tous à besoin de fantaisie !
Après tout qu'importe le moyen seule importe l'intention de NOEL, échange, bienveillance et le Sourire, caché peut-être, l'essentiel n'est pas là. 
La magie de Noël reste faisant de nous, durant quelques heures, de grands enfants.




Me consulter en cabinet
 Me consulter par téléphone/Skype ou mail, les infos sont ici : 

samedi

La violence, un acte subit, comment s'en libérer, la signaler ? Infos ici

La violence, un acte subit, des informations pour le signaler !

La parole se libère, les femmes osent le faire
 et sûrement certains hommes bien que le sujet est pour eux délicat.


La main symbole de la domination.


Durant le confinement, il est possible de se signaler à un pharmacien qui se mettra en rapport avec l'autorité adéquate, il en est de même pour un enfant, en âge de le faire, qui peut se présenter à un pharmacien et utiliser l'application indiquée ci-dessous.

Une application  à télécharger ici 

Autres possibilités :

Les numéros utiles

Enfance maltraitée :  ayez le réflexe allô 119
www.allo119.gouv.fr/

Femmes battues : Un n° national d'écoute le : 39 19 Violences Femmes Info, numéro d'écoute national et anonyme. Précision : ce n'est pas un appel d'urgence.
 Urgence : faire le 17 (gendarmerie)
 http://www.sosfemmes.com/ressources/contacts_tel_local.htm

Ce site regroupe tous les numéros pour la France, la Belgique des centres d'hébergement etc...
Sur Nice :  04.93.52.17.81  mail/ accueilfemmesbattues@hotmail.com

Oser se présenter à la police demande du courage tant la peur de l'autre domine.
Un homme violent, une femme violente avec un enfant ou son compagnon sont des lâches, à moins que l'enfant ne soit un exutoire pour une femme battue. 
Cet aspect ne change rien à la réalité et la thématique du plus fort, physiquement, reste un acte de faiblesse et cette "vengeance" là n'a pas d'excuse.

La violence verbale est tout aussi destructrice que la physique, plus sournoise elle distillera lentement mais sûrement une perte d'estime de soi-même et l'idée que in fine la brutalité, les coups sont mérités comme l'est la dévalorisation.

La violence ne s'arrête pas, elle s'accentue au fil du temps.
Les mots d'excuses, le repentir après coup ne sont que des mots faisant le lit d'une suite d'agressions.
Car, le violent sait qu'il l'est, il peut-être dans le déni, la minimisation il est conscient de ses actes.

Preuve en est de ces hommes frappant, non au visage, mais sur des parties du invisibles corps 

Osez en parler, il existe de nombreuses façons de le faire, ce premier pas sera le plus dur, mais une fois lancé rien n'arrêtera une victime et croyez moi, toutes mes patientes ayant suivi ce chemin s'en sortent, avec du temps, admirablement bien.

Les enfants sont marqués par un père violent avec leur mère, les protéger est souvent le moteur de ces femmes pour devenir actrice de leur vie, se libérer de l'emprise malsaine !



Me consulter en cabinet !
 Me consulter par téléphone/Skype ou mail, les infos sont ici : 

jeudi

Qu'est la liberté ? dans le quotidien, le rapport à l'autre, vivre libre ou être libre


La liberté est-elle inscrite dans notre ADN ?
Liberté, être libre, vivre libre,
de quoi parle t-on vraiment !



"Quand on se suffit à soi-même, on arrive à posséder le bien inestimable qu'est la liberté"
(Epicure)

Concept, ici, philosophique de la liberté qui rejoint la notion de responsabilité.

La liberté  c'est, aussi, le pouvoir de choisir, d'aller où nous le désirons et une absence totale de contraintes et d'entraves aux désirs... cette dernière forme de "liberté" ne cadre pas avec le concept *d'Epicure, elle décline une forme de soumission et donc de dépendance.

L'être humain, bien que souvent, régit par le principe de plaisir est un animal sociable ayant besoin de vivre avec l'autre, sauf de posséder une âme d'ermite.😉

Plaisir, il semble qu'un certain égoïsme le qualifie, lorsqu'il n'a pas de frontières, et c'est peut-être la problématique majeure de certains(es)humains réagissant comme des enfants gâtés, pour lesquels ce principe de plaisir incite à cheminer  que pour "eux -mêmes" cloîtrés dans un "moi je" tendant vers l'asservissement de l'autre qui est "objet".,.et la soumission à leurs désirs.

Liberté et plaisir dans ce cas s'opposent.

La liberté de penser, cela s'apprend, semble donc la seule sincère "liberté", elle est "nous" à travers le conscient et l'inconscient, nul individu ne peut la capter, spolier, elle se cache, se tait face au despotisme.

La liberté de choisir, dans le quotidien oui, elle peut devenir une forme d'aliénation pour ceux "bloqués" à l'idée de se tromper...oui, elle est là

La liberté d'expression, une belle liberté que nul n'a le droit de bafouer, d'interdire, nous sommes les seuls détenteurs de sa démonstration, selon nos croyances, valeurs et le respects de l'autre.

La liberté implique une cohérence intérieure avec soi-même, de se connaitre avec ses contradictions, ses ombres, autrement dit il s'agit de s'accepter et de cultiver la compréhension de l'univers, de la société avec ses complexités, ses variantes.

Une bonne estime de soi-même, une maturité émotionnelle garantissent cette capacité à "ETRE LIBRE"
sans jugement excessif, à s'affirmer si besoin est

"Etre libre" psychologiquement est autre que la "liberté" tout court qui implique d'accepter et de se poser des limites et de se responsabiliser.
Vivre en toute liberté  se gagne peut-être ?

Comment "être un individu libre" 
en évoluant avec des prismes trop névrotiques, des peurs diverses dont celle de la différence conduisant à l'intolérance, 
au sectarisme à l'autoritarisme, à la haine et la violence ?

Comment devenir un "humain libre" lorsque l'enfance s'inscrit sous formatage et endoctrinement, quand la haine de l'autre pimente les discours, quand la personnalité fragile rend influençable, quand le manque de repères sociaux, affectifs provoquent un mal-être profond, quand l'identification à des pairs, des référents défaillent, quand le rôle, la place dans la société sont impossibles à établir,
 que se passe t-il, comment un individu devenu ado, adulte évoluera t'il ?

Vous trouverez les réponses dans les comportements excessifs de certains et certaines, la palette comportementale est vaste.


Nous vivons dans un pays libre avec des droits indiscutables, les femmes y ont acquis les mêmes que les hommes (ce qui est assez récent), la liberté d'expression, de penser et d'être, de croire, de bouger, à minima actuellement, semble si évidente que nous en oublions le sens. Il suffit de jeter un oeil sur certains états pour en comprendre les atouts : "NE PAS VIVRE DANS LA PEUR ET LA SURVEILLANCE"



Me consulter en cabinet
 Me consulter par téléphone/Skype, WattsApp, les infos sont ici :