vendredi

L'homme : ce grand silencieux ! On aime, on déteste.

L'homme,
 un grand silencieux avec lequel le décryptage comportemental est nécessaire !

Le silence est une forme de communication s'apparentant à l'évitement...ce qui indique quoi ?

La vie à deux ressemble t'elle à cela ? 
Pourquoi l'homme est parfois ce grand silencieux aimé et détesté ?
Connaissez-vous messieurs la complainte, commune, des femmes au sujet de l'homme ? Non ! 
Votre  mutisme.
 On aime ou on déteste, question de tempo, d'humeur !

(Parenthèse : cet article est généraliste, à lire au deuxième degré)

Je vous invite à lire cet article pour comprendre que ce qui vous protège (par facilité, éducation, tempérament, lâcheté etc...) in-sécurise la femme.

Pourquoi les aimons-nous autant?
Pourquoi les détestons-nous parfois?

XX et XY.
Nous ne venons pas plus de mars que de vénus, mais de la la planète TERRE.
Il parait que 20 chromosomes nous différencient...
Sommes nous si étranger l'un à l'autre ? Pas tant que cela ! Et surtout pas tant qu'une certaine littérature le prétend.
Si ce n'est que nos différences font la richesse de la relation, à accepter donc ou pas.
Tout dépend de la différence et de sa manifestation.

Leurs petits "travers" masculins remplissent parfois notre âme de béatitude faite d'étonnement.
Car, si j'ignore ce que vous aimez en "lui", moi je m'épate toujours et encore de comportements d'une logique implacable...pour lui, pour qui tout semble parfois si simple, carré.
 Bref, ils "font" souvent  dans la ligne droite, le pragmatisme, ils vivent "le présent" bien plus que nous

Eux, nous trouvent "compliquées" avec nos "besoins" de parler de choses "vraiment ma chérie sans importance" nous nous demandons pourquoi !

Car, messieurs, voici un sujet ô combien mal vécu par de nombreuses femmes :
Votre silence.
Tous, ne sont pas ainsi, mais parfois "l'homme" se "mure" littéralement dans un silence d'une effroyable pesanteur.
Leur facilité à l'évitement  surprend encore et toujours, certains thèmes semblent tabous, dérangeants, pour eux, et si limpides pour nous.
Et plus nous approchons de l'intime, plus le monsieur opte pour l'éloignement physique ou mental, l'omerta (loi du silence) l'enveloppe comme un manteau de brume vous laissant sur une note frustrante et très silencieuse. Agacement, agacement...

L'homme ce grand silencieux provoque notre agacement.

Que faire ? Hurler, crier, se taire, attendre ?

Comprenez, messieurs les silencieux, que les complications découlent inévitablement de telles attitudes.
Courage fuyons, semble la devise de nombreux hommes quand ils décident que le sujet les ennuie, que parler ne sert à rien...ou les dérange !

Seriez pour certains d'entres-vous de ténébreux égoïstes trop mal à l'aise pour exprimer vos émotions ?
Quelque soit le thème du débat, ils refusent justement de débattre afin d'éclaircir certains points de désaccords.
Mais,
nous le savons toutes pour l'expérimenter, la fuite de "monsieur" déclenche notre colère, nous restons sur nos "mots" qui très vite se métamorphosent en "maux" et émotions, volcaniques pour certaines.

Et puis, il y a un autre profil d'homme nettement plus difficile à vivre, à moins de cultiver la sagesse en adoptant le même comportement et/ou de l'accepter totalement, ce qui me semble, assurément, l'attitude la plus raisonnable.
Tout dépend de votre propre personnalité.
Voici le trait de caractère source de tensions
L'homme qui ne dit rien, de lui, de ce qu'il fait, ne réagit pas à vos paroles; semblant indifférent à tout ce qui l'entoure, à lui-même, comme anesthésié émotionnellement.
Quand le silence devient un mode de vie, celui-ci se colore de non-dit, semant dans la relation quiproquos, doutes, frustration et ennui par manque d'échange.
Vous lui faites des reproches, il ne répond pas .Il a peut-être raison !
Ou, il attaque à son tour et le conflit s'installe !
Des questions sur le fonctionnement de la famille, maison etc...pas de réponse concrète. Etc.Etc..
Est-il heureux, satisfait, vous aime t'il encore ? ses questions sans réponses.

Poussé à l’extrême ce trait de caractère indique un mal être ou une indifférence.

Ils désertent face à votre "besoin" de comprendre.
Oui, "besoin" car la femme en général "ressent" le dialogue comme le ciment de l'entente, enfin l'un des facteur important.
Certaines femmes à composantes obsessionnelles deviennent harcelantes dans leur désir de comprendre, savoir, ne vous lâcheront pas avant d'obtenir des réponses.
Face à un tel homme, de nombreuses femmes souffres

Revenons à la normalité, enfin à ce que la société nomme ainsi ! 
Le dialogue !
Restons logique, nous ne céderons pas plus dans certains cas que l'obsessionnelle, avec moins de harcèlement certe, plus de finesse peut être !
Je vous concède qu'un tel profil "silencieux" vous irrite au plus haut point
Mais, entre le trop et le pas du tout, il y a le juste milieu.
Vous vous heurtez à des propos du style:
"ce n'est pas le moment"
" je n'ai pas le temps"
"on en reparlera demain"
"ce n'est pas grave" etc...
Lorsque comme cet animal solitaire, et en voie de disparition, ne l'oubliez pas,
vous vous déguisez en "ours", en homme silencieux, l'agacement s'installe !

Messieurs, comprenez que chez certains d'entre vous, la fuite permanente du dialogue, déclenche chez l'autre l'envie de fuir, vous fuir, et de vous frapper..
.Je dis juste "envie" !.
Un grand sentiment de solitude s'installe chez la femme, ainsi qu'une sensation d'impuissance,
car comment comprendre l'autre, s'il n'exprime rien ?
Oui, car certains hommes en souffrance, n'exprime pas leur mal être !

Dans la récurrence, ce comportement évitant, à la limite de l'antisocial, fait douter des sentiments
.Car sachez le: une femme "vit" le manque de dialogue comme du "désamour".
La complicité, l'échange, l'harmonie ne peuvent s'épanouïr dans une relation à communication unilatérale.

Conseil
"Éviter de reproduire le vieux schéma familial du père muré dans le silence".
J'entends souvent cela chez mes patientes...
Il est un peu "simplet" de vous cacher derrière l'image de papa pour fuir ce qui vous dérange...

Pourquoi certains se taisent, évitent ?
 *Le timide étant mal à l'aise avec le dialogue, la parole opte pour le silence.
 *Le stressé à l'identique n'aime pas s'exprimer et s'il le fait c'est l'agressivité qui domine, comme un mécanisme de protection
 * Parions que le manque de confiance en soi colore le fond de la personnalité, pas sûr de lui cet homme ne sait comment ce comporter en société.
* Le manque d'écoute, la prise en compte des besoins de l'autre sont absents ce qui complique la relation
* Parler, communiquer reste un énorme défi pour ces personnalités "silencieuses"

Mais pourquoi cela vous gêne -t-il de "PARLER"?
Écouter exige -t-il de vous un effort surhumain?

La parole est un outil de séduction, 
apte à désamorcer tant de petites choses anodines que vos silences transforment en énormes conflits.
L'homme "silencieux" est-il un ours qui s'ignore ?
Prudence messieurs, cet animal est en voie de disparation.
D'ailleurs certains hommes sont de remarquables communicants lorsqu'ils séduisent pour au fil de la relation s'enfermer dans le mutisme.
Dis plus clairement : 
la fin justifie les moyens, quand vous voulez, vous pouvez !

Mesdames,
 comprenez que pour certains le silence est réellement d'or, mais que les actes
remplacent les mots, soyez indulgentes avec ce type d'homme,
à défaut d'exprimer il montre et donne leur attention.
Ces hommes là connaissent le poids des mots, utilisés après réflexion, ils vous écoutent peut être plus qu'ils n'expriment.
Nous sommes loin du profil "ours".

Nous vous aimons dans un silence révélateur de votre sensibilité,
de votre douceur, votre compréhension, lorsque ce silence se partage
dans des instants de complicité.

Nous vous détestons dans un mutisme "lourd" de conséquences chargé d'incompréhension.
Ce silence ressenti très différemment selon la personnalité de la femme.
Pour certaines,  face à l'homme silencieux, la colère et la hargne, pour les autres un sentiment de dévalorisation ou de tristesse, 
les émotions face à l'attitude fuyante du partenaire sont fortes et déstabilisantes.

Messieurs,
exprimez vous ici, dans quelles catégories de communicants vous classez vous?
Êtes vous un silencieux maladif, un bavard en société ?
Etre un homme à l'écoute, dialoguer avec votre partenaire vous semble t-il vain ?
Etes vous fuyant/évitant, préférant cette facilité,  ou abordez-vous le dialogue sur des sujets intimes, sur votre relation sans hésiter ?


Psy à votre écoute 
pour un soutien ou un suivi par téléphone, Skype à partir de 30eu.
Nouveau, question/réponse par mail à partir de 15 eu.

www.psychotherapie-laurence-rigody.fr
Si vous êtes dans le Golfe de St Tropez
je reçois sur rendez-vous à mon cabinet
Tous les renseignements sont sur le site

Vous aimez ce blog et/ou cet article,
merci de le partager sur vos réseaux sociaux
Rejoignez moi sur FB

7 commentaires:

  1. Je ne pouvais pas mieux tomber! C est axactement ça! Je viens d avoir une relation avec un homme qui ne disait rien d intime et de perso. J ai mis un terme au bout d un mois. C est trop frustrant et très insecure. L autre s entouré de murs et semble vous tenir éloigné. En plus je ne savais pas trop ce qu' il vivait par ailleurs. Une autre femme? J ai compris que l histoire me faisait plus de mal que de bien alors j ai arrêté. Et pourtant j avais eu un vrai coup de coeur! mais la confiance eg le dialogue me sont essentiels. Comment aimer sans cela?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir, le silence ressemble parfois à de la distance, celle de l autre , par timidité, réserve peut s apparenter à du mystère ou à de la dissimulation. À moins que vous n ayez "intimidé" cet homme ? Qui le saura, lui peut-être ?

      Supprimer
  2. Bonjour jaimerais bien vous parle en prive

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, en allant sur le menu "Contact" de ce blog vous trouverez mon mail et téléphone. Cdlt

      Supprimer
  3. Vous ne vous êtes pas dit que cela peut être un mécanisme d'auto protection, suite à un mot déplacé de notre part, il est temps d'enlever ses oeillères et arrêter de ne voir pas plus loin que le bout de son nez...
    (signé: une femme accompagnant dans la patience un grand silencieux, qui a sans doute besoin d'être assuré de l'amour et ne pas sentir rejeté...)

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour, cet article est factuel et n aborde pas le pourquoi.
    Et oui, il est un peu ironique, une relation de couple se tricote dans le partage et l échange, la communication en fait partie.
    Et je ne parle pas de moi mais des mes patientes avec enfants.
    Prenez le temps de lire cet article qui n est ni juge ni parti. Bravo d assumez ce rôle d accompagnante, Bonne journée

    RépondreSupprimer
  5. merci pour cet article. je vis la meme chose et ça me fatigue. j ai de plus en plus envie de me retirer.

    RépondreSupprimer

Merci de ne pas employer de propos racistes, orduriers, ni le style sms ou texto. Merci également de vérifier l'orthographe ! Les commentaires sont modérés (contrôlés), ils n'apparaissent pas de suite.Les commentaires doivent décrire une expérience de vie, votre comportement, vos ressentis pouvant servir aux lecteurs et lectrices de ce blog.

Pas de publicité personnelle ! Merci de me contacter via mail si vous désirez une parution