mercredi

Femme au bord de la crise de nerf. Comment en sortir ? Les réponses ici


Femme perdant le sens des réalités !
Des techniques de détente et de respiration pour canaliser le stress.
Des conseils pour stopper le cercle infernal de la pression au travail, sociale et familiale !



Rien ne va plus, vous ne gérez plus rien, fatigue, blême, les yeux cernés, l'épuisement rôde sournoisement pour vous saper un peu plus le moral.

Que celle de nous qui n’a pas connue, à divers degrés cet état là le dise !

       Les enfants traînent pour se lever, vos cris et chuchotement n'y                    changent rien, votre autorité se dissout dans un univers de pagailles !
Votre partenaire cherche, en vain, sa petite chemise :"tu sais chérie, celle avec des boutons en nacre, sais tu où elle est ?"
Le temps glisse, vous échappe.

Panique à bord ! Le bateau coule et vous avec avec !
Ou l’inverse ! Vous n’en pouvez plus de courir, courir !
Irritée, agacée, irritable et irritante, voilà votre état.

Quand le miroir vous renvoie cette image de femme, vous, au bord de la crise de nerf, une décision s'impose.
Arrivent les phases : l'irritation dégénère en larmes, impuissance et renoncement, émotions dont  toute femme,  même ayant une bonne confiance en elle ,ne sera pas épargnée, si les premier symptômes d’épuisement ne sont pas pris au sérieux..
Une fatigue chronique est un symptôme d'épuisement....

 S'installer dans le stress, provoque sournoisement un burn-out, nul ne résiste à la pression constante sans y perdre quelque chose.
Quelles sont les causes de cette fatigue ? Professionnelle ou familiale ?
Avant d’en arriver à cet état extrême des mesures s’imposent 
Actions
Déléguez un moment, la maison ne s'écroulera pas si vous faites un break  Repos, ne faites rien...
Accordez vous un moment sympa avec une copine, bref donnez vous le droit d'agir pour vousLevez le pied dans la mesure du possible.
Se faire "chouchouter." Un pur plaisir
Mieux vaut faire un break vite que d'attendre trop avant que l'épuisement    devienne ingérable...Perdre un peu pour gagner beaucoup s'impose !

 Apprenez à lâcher prise, à parler avec votre mari ou compagnon.
 Des enfants ? Laissez- les en garde pour privilégier un dîner en amoureux ou un week-end.
Vous aurez tout à y gagner et lui aussi.

Les outils antistress :
Le yoga
 La respiration abdominale toujours en 3 temps :
 -Inspire en gonflant l'abdomen/retenir/expire en soufflant par la bouche et en creusant l'abdomen. Ressentir cette respiration, le mouvement de va et vient au niveau abdominal
- Inspir/rétention/expir profond sans bloquer complètement la respiration.
 A pratiquer quotidiennement une dizaine de minutes...peu à peu un calme intérieur s'installe.
  Et cette autre respiration rapide à pratiquer au travail. :
    * Trouvez un endroit calme
     *Inspirez 6 fois par le nez
     *Expirez 3 fois par le nez , expir à fond en creusant abdomen
Vous le remarquez pas de temps de rétention, voilà ce qui déclenche dans le cerveau une réaction de détente
Yoga, relaxation, détente, à user sans modération !
Au bout de quelques secondes, le cerveau se mettra en mode pose..

La relaxation, avec de l’entrainement vous parviendrez à vous détendre rapidement
-Installez-vous confortablement dans un lieu calme, bougies, callez vous avec des coussins, moins il y aura de tensions musculaires, plus vous vous détendrez.
*Assise ou allongée, prendre conscience de votre corps, de la tête aux pieds, ressentez les contacts, concentrez vous sur le ressenti
           *Lâchez au niveau des épaules, faites les tomber
*Ne vous arrêtez pas sur les pensées perturbantes, laissez les défiler pour revenir à votre corps
* Mentalement dites vous : mon corps est lourd, le bras droit, jambe droite, bras gauche, jambe gauche..
*Imaginez-vous dans un lieu chaud, agréable, visualisez le
*Le visage, (il y a beaucoup de tension musculaire) en détendre les muscles, c’est un travail mental : le front, les sourcils et coins des yeux, les joues, les coins du nez, coins des lèvres et la mâchoire. Recommencez plusieurs fois jusqu’à sentir votre visage s’affaisser.
*Vous restez ainsi détendue un petit moment.
*Ouvrez les yeux lentement, bougez tout aussi calmement le corps avant de vous levez.
Se pratique également assis, mais la détente musculaire est moindre.

 Faire une psychothérapie, quelques séances suffisent pour sortir d'un cercle infernal... Le comportementalisme est très efficace pour "travailler" l'anxiété, le stress...


Informations : en psychothérapie comportementale et cognitive, nous travaillons sur les émotions, les pensées et l'affrontement des angoisses par la simulation dans un état de relaxation totale...Il y a de beaux résultats même sur des cas de grosses phobies ! D'où l'utilité des exercices de détente qui doit être une philosophie de vie !

Les pensées à modifier : j’en parle dans l’article « Comment canaliser votre stress », à pratiquer quotidiennement et dans les situations complexes
 Cet aspect cognitif est très important, c’est lui qui modifiera votre comportement. Je reviendrai sur ce travail avec quelques conseils, dans un prochain article.

        *VOUS AVEZ BESOIN DE DOUCEUR ne l’occultez pas.
        *Vous écoutez au lieu de dénier votre fatigue éclaircira votre esprit.
        L'acception est toujours  bénéfique, car évite une couche de stress supplémentaire
        *Déléguez, déléguez.
        *Acceptez ce passage et tirez en une leçon : tout être humain à ses limites, les  franchir fait cheminer vers l’inconfort,le mal être, la déprime..
       * Repos, repos…détente, ne faites rien ou que des choses légères !
       * Ce que l’épuisement provoque chez certaines femmes : le doute de tout !
Raccourci rapide d’une pensée très subjective, à bout de nerf.
       Évitez la culpabilité qui vous maintiendra dans le stress, or l'objectif est justement d'en sortir !

Questions :
Pourquoi, comment en êtes vous arrivée là ?
Auriez-vous surestimée vos capacités, votre énergie ?
Manqueriez- vous d'organisation ?
Votre famille agit elle comme un déclencheur de complexes, stress divers ?
Trop de responsabilités ? Trop de travail ?
Quelles pressions professionnelles ne supportez-vous plus ?
Êtes-vous "habitée" par un désir de perfection ?
Un événement majeur de vie 
mis de côté, un déni ? 
Un deuil familial, un changement important ?
Une promotion professionnelle ?
Est-ce vous qui interprétez, négativement, la situation plus que de coutume ?
Comment en êtes-vous arrivée là ?
Vous sentez-vous obligée de tout faire vous-même ?
Faites-vous, souvent, certaines choses par obligations, genre : « il faut que » ?
L’imprévu source de stress ou de plaisir ?
Quel rapport avez-vous avec votre « censeur » intérieur ?
 Est-il du genre « vampire » ou « bonbon chocolat» ? 
  
Quand un cercle vicieux s'installe, vos peurs enflent, vous doutez de plus en plus, la fatigue amplifie etc…etc….
Une situation de mal être cristallise les émotions enfouies.
Ceci complique cela 
Pourquoi ? Vous ne vous aimez pas dans ce maelstrom de « Je ne suis pas bien du tout »  genre souffrance dont vous ne comprenez pas le sens.
 Votre entourage non plus qui vous enfoncera parfois, plus qu'il ne vous soutiendra..

La crainte de « ne plus y arriver » et autres sensations peu positives fusent.
   Réaction classique d’un cerveau en perte de vitalité, n'oubliez pas que c'est lui le grand ordinateur !
Liberté et détente !
En conclusion :
 L’attention portée à soi-même ne dénote pas l’égoïsme, car pour vivre bien avec l’entourage, être présente aux autres, attentives il faut 
«ETRE BIEN AVEC SOI MÊME» «S’OCCUPER DE SOI»
L'épuisement guette nos contemporains, ne minimisez pas certains signes qui ne s'amélioreront pas d'un coup de baguette magique.
La prévention comme outil de bien être, voilà la philosophie orientale à pratiquer.

Apprendre à se mettre en pose, à laisser le monde tourner sans nous quelques heures, ne changera pas grand chose pour l'univers, mais vous délivrera de la pression sociale, professionnelle et ne nous le cachons pas, familiale parfois !




Se poser, sentir, respirer goûter..


Je suis psychanalyste, psychothérapeute comportementaliste diplômée.


Un rendez-vous
06 11 68 89 98

Le site

www.psychotherapie-laurence-rigody.fr



2 commentaires:

  1. Attention à l'orthographe!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère ou cher Anonyme...merci de signaler mes erreurs !

      Supprimer

Merci de ne pas employer de propos racistes, orduriers, ni le style sms ou texto. Merci également de vérifier l'orthographe ! Les commentaires sont modérés (contrôlés), ils n'apparaissent pas de suite.Les commentaires doivent décrire une expérience de vie, votre comportement, vos ressentis pouvant servir aux lecteurs et lectrices de ce blog.

Pas de publicité personnelle ! Merci de me contacter via mail si vous désirez une parution