samedi

La violence, un acte subit, comment s'en libérer, la signaler ? Infos ici

La violence, un acte subit, des informations pour le signaler !

La parole se libère, les femmes osent le faire
 et sûrement certains hommes bien que le sujet est pour eux délicat.


La main symbole de la domination.


Durant le confinement, il est possible de se signaler à un pharmacien qui se mettra en rapport avec l'autorité adéquate, il en est de même pour un enfant, en âge de le faire, qui peut se présenter à un pharmacien et utiliser l'application indiquée ci-dessous.

Une application  à télécharger ici 

Autres possibilités :

Les numéros utiles

Enfance maltraitée :  ayez le réflexe allô 119
www.allo119.gouv.fr/

Femmes battues : Un n° national d'écoute le : 39 19 Violences Femmes Info, numéro d'écoute national et anonyme. Précision : ce n'est pas un appel d'urgence.
 Urgence : faire le 17 (gendarmerie)
 http://www.sosfemmes.com/ressources/contacts_tel_local.htm

Ce site regroupe tous les numéros pour la France, la Belgique des centres d'hébergement etc...
Sur Nice :  04.93.52.17.81  mail/ accueilfemmesbattues@hotmail.com

Oser se présenter à la police demande du courage tant la peur de l'autre domine.
Un homme violent, une femme violente avec un enfant ou son compagnon sont des lâches, à moins que l'enfant ne soit un exutoire pour une femme battue. 
Cet aspect ne change rien à la réalité et la thématique du plus fort, physiquement, reste un acte de faiblesse et cette "vengeance" là n'a pas d'excuse.

La violence verbale est tout aussi destructrice que la physique, plus sournoise elle distillera lentement mais sûrement une perte d'estime de soi-même et l'idée que in fine la brutalité, les coups sont mérités comme l'est la dévalorisation.

La violence ne s'arrête pas, elle s'accentue au fil du temps.
Les mots d'excuses, le repentir après coup ne sont que des mots faisant le lit d'une suite d'agressions.
Car, le violent sait qu'il l'est, il peut-être dans le déni, la minimisation il est conscient de ses actes.

Preuve en est de ces hommes frappant, non au visage, mais sur des parties du invisibles corps 

Osez en parler, il existe de nombreuses façons de le faire, ce premier pas sera le plus dur, mais une fois lancé rien n'arrêtera une victime et croyez moi, toutes mes patientes ayant suivi ce chemin s'en sortent, avec du temps, admirablement bien.

Les enfants sont marqués par un père violent avec leur mère, les protéger est souvent le moteur de ces femmes pour devenir actrice de leur vie, se libérer de l'emprise malsaine !



Me consulter en cabinet !
 Me consulter par téléphone/Skype ou mail, les infos sont ici : 

jeudi

Qu'est la liberté ? dans le quotidien, le rapport à l'autre, vivre libre ou être libre


La liberté est-elle inscrite dans notre ADN ?
Liberté, être libre, vivre libre,
de quoi parle t-on vraiment !



"Quand on se suffit à soi-même, on arrive à posséder le bien inestimable qu'est la liberté"
(Epicure)

Concept, ici, philosophique de la liberté qui rejoint la notion de responsabilité.

La liberté  c'est, aussi, le pouvoir de choisir, d'aller où nous le désirons et une absence totale de contraintes et d'entraves aux désirs... cette dernière forme de "liberté" ne cadre pas avec le concept *d'Epicure, elle décline une forme de soumission et donc de dépendance.

L'être humain, bien que souvent, régit par le principe de plaisir est un animal sociable ayant besoin de vivre avec l'autre, sauf de posséder une âme d'ermite.😉

Plaisir, il semble qu'un certain égoïsme le qualifie, lorsqu'il n'a pas de frontières, et c'est peut-être la problématique majeure de certains(es)humains réagissant comme des enfants gâtés, pour lesquels ce principe de plaisir incite à cheminer  que pour "eux -mêmes" cloîtrés dans un "moi je" tendant vers l'asservissement de l'autre qui est "objet".,.et la soumission à leurs désirs.

Liberté et plaisir dans ce cas s'opposent.

La liberté de penser, cela s'apprend, semble donc la seule sincère "liberté", elle est "nous" à travers le conscient et l'inconscient, nul individu ne peut la capter, spolier, elle se cache, se tait face au despotisme.

La liberté de choisir, dans le quotidien oui, elle peut devenir une forme d'aliénation pour ceux "bloqués" à l'idée de se tromper...oui, elle est là

La liberté d'expression, une belle liberté que nul n'a le droit de bafouer, d'interdire, nous sommes les seuls détenteurs de sa démonstration, selon nos croyances, valeurs et le respects de l'autre.

La liberté implique une cohérence intérieure avec soi-même, de se connaitre avec ses contradictions, ses ombres, autrement dit il s'agit de s'accepter et de cultiver la compréhension de l'univers, de la société avec ses complexités, ses variantes.

Une bonne estime de soi-même, une maturité émotionnelle garantissent cette capacité à "ETRE LIBRE"
sans jugement excessif, à s'affirmer si besoin est

"Etre libre" psychologiquement est autre que la "liberté" tout court qui implique d'accepter et de se poser des limites et de se responsabiliser.
Vivre en toute liberté  se gagne peut-être ?

Comment "être un individu libre" 
en évoluant avec des prismes trop névrotiques, des peurs diverses dont celle de la différence conduisant à l'intolérance, 
au sectarisme à l'autoritarisme, à la haine et la violence ?

Comment devenir un "humain libre" lorsque l'enfance s'inscrit sous formatage et endoctrinement, quand la haine de l'autre pimente les discours, quand la personnalité fragile rend influençable, quand le manque de repères sociaux, affectifs provoquent un mal-être profond, quand l'identification à des pairs, des référents défaillent, quand le rôle, la place dans la société sont impossibles à établir,
 que se passe t-il, comment un individu devenu ado, adulte évoluera t'il ?

Vous trouverez les réponses dans les comportements excessifs de certains et certaines, la palette comportementale est vaste.


Nous vivons dans un pays libre avec des droits indiscutables, les femmes y ont acquis les mêmes que les hommes (ce qui est assez récent), la liberté d'expression, de penser et d'être, de croire, de bouger, à minima actuellement, semble si évidente que nous en oublions le sens. Il suffit de jeter un oeil sur certains états pour en comprendre les atouts : "NE PAS VIVRE DANS LA PEUR ET LA SURVEILLANCE"



Me consulter en cabinet
 Me consulter par téléphone/Skype, WattsApp, les infos sont ici : 

mercredi

La TCC pour les personnes âgées de Jérôme Palazzolo


Infos sur la thérapie cognitive & comportementale chez les personnes âgées.
Le dernier livre, à paraître du docteur Jérôme Palazzolo - psychiatre -
Je vous recommande tous ses ouvrages




Me consulter en cabinet
Me consulter par téléphone/Skype ou mail, les infos sont ici :

lundi

Comment dopez la confiance de votre enfant et la vôtre pour une rentrée extra-ordinaire

Doper l'estime de son enfant, et la vôtre, pour une rentrée sereine
en cette période de virus.

Comment canaliser votre anxiété sans la transmettre à vos enfants ?

La rentrée, est, restera un espace particulier dans l'année.
elle signe la fin des vacances avec un retour à la normalité qui cette année 2020 revêt
une tournure un peu plus stressante.
Ils ont confiance !


Il est donc primordial que parents & enfants vivent une rentrée sereine, dans la mesure du possible.

A lire :
9 conseils pour booster l'estime de soi-même de l'enfant

Ne vous laissez pas entraîner dans une spirale de stress toujours contagieuse pour l'environnement familiale.

dompter l'anxiété, le stress vous apportera des satisfactions personnelles
  1. Le stress ne solutionne rien
  2. Il incite à tout dramatiser
  3. Peut faire perdre ses moyens
  4. Sème souvent de la confusion
  5. Ne rassure pas du tout les enfants


Pour les parents anxieux !

  1. N'attendez pas la dernière seconde pour les achats
  2. Je le répète, faites confiance à vos enfants
  3. Détendez vous, faites une balade avec lui, elle ou eux
  4. Parlez leur de tout et rien
  5. StopCovid ! N'en parlez plus
  6. Vous avez le droit de vous inquiéter, mais canalisez vos émotions.
  7. Sur ce blog, des liens audios, des exercices de détente à utiliser vous-mêmes et certains en famille
  8. Acceptez votre stress sans vous y enfermer
  9. "Oui, je suis inquiet(e), je l'accepte et je laisse glisser mes idées"

Les bonnes résolutions se mettent en place tout au long de l'année,
l'essentiel : "s'y tenir", cette année 2020 est un défi que chacun doit assumer.
Complexe parfois, mais possible pour tout le monde.

Enfants,
 parents 
le mois de septembre est pour nombre d'entre nous sous le signe de la rentrée.
Stress, contentement, agitation, appréhension etc....

Jongler avec cette palette de sensations met en avant la difficulté à les canaliser, surtout les négatives.


Cette rentrée avec la Covid-19 peut inquiéter les parents et c'est légitime !

Indiquer les mesures de précautions est bon, mais ne les serinez pas à outrance à vos enfants, ils ont compris le risque bien au-delà de ce que vous pouvez imaginer !

Faites leur confiance, l'école se chargera de la suite.
La dramatisation, l'anticipation négative, les principes de précautions obsessionnels sont anxiogènes pour tout le monde, pour vous, les enfants...

Un enfant confiant ne ressent pas le danger partout, il est donc inutile distiller une crainte qui le perturbera.

Avertir oui, Angoisser non😊

Un enfant ayant une bonne estime de lui même sait établir de bonne relation avec les autres, et fera ce qu'il faut aux niveaux de l'attention de lui-même et des autres.

Un enfant vit beaucoup dans l'instant présent, même un ado très centré sur lui-même, ainsi le veut cette tranche d'âge, vit le moment.


Attention,
il est normal qu'un enfant, surtout s'il change de système, d'établissement appréhende la nouveauté...doute un peu, s'interroge et ce stress là, à mon sens, primera sur la crainte du virus.

Et, de nombreux enfants sont contents de reprendre le chemin de l'école, ne leur gâchons pas ce plaisir.

Pour aborder cette rentrée plus sereinement voici deux articles :
un pour les enfants .... un article que je recommande :
9 conseils pour booster l'estime en soi de votre enfant.

Pensez à ceci :
adulte stressé = enfant stressé !

Ces "conseils" sont à mettre en pratique tout au long de l'année.

Bonne rentrée !

Et bien sur le réflexe psy : en cabinet sur Grimaud (Var) et Gassin
ou par téléphone et Skype si vous habitez ailleurs.



Un psy intervient, également, en conseil
Ne laissez pas le stress s'installer chez un enfant, consultez un psy de votre région, comportementaliste de préférence.

Vous aimez les articles de ce site, partagez les sur vos réseaux sociaux
Me retrouver sur fb





















Me consulter en cabinet www.psychotherapie-laurence-rigody.fr Me consulter par téléphone/Skype ou mail, les infos sont ici : http://www.attitude-coach.com/p/comment-ca-marche.html

mardi

Pleine conscience et méditation de l'instant présent 23 minutes


Méditation de l'instant pour une attitude sereine et consciente .
Le ressenti de l'instant plus que la posture

Équilibre, étirement et instant présent avec 
cet exercice pour entrer en lien avec soi-même en apprenant à se faire confiance
de 23 minutes de Pleine Conscience

Avant de commencer, merci de lire les conseils indiqués plus bas.

Un exercice de quelques minutes pour le corps ou
Méditation du corps en Pleine Conscience qui est un mixte
de mouvement et
d'attention parfaite du bouddhisme

Excellent pour les muscles et l'équilibre, si vous en manquez cet exercice vous permettra, progressivement, d'en acquérir.
Ne forcez surtout pas, faites à votre rythme si vous n'avez aucune approche des postures.
Ne vous jugez jamais.
Restez dans l'instant présent.

Très important
Ces exercices de pleine conscience
ouvrent un champs de conscience de soi-même,
pour que vous soyez votre propre repère.
Permettent d'établir un autre rapport à vos symptômes anxieux, les idées par exemples

Conseils :
La première fois que vous faites cette pratique, suivez ce qui est indiqué.
Le buste doit rester droit sauf mouvement particulier !
Ex) mouvement pencher la tête vers épaule puis passer bras sur la tête et poser la main sur l'oreille, le buste reste droit... votre regard suit le doigt, donc votre tête bouge.

Avec l'entrainement progressif :
vous pouvez faire 3 fois de suite chaque mouvement,
en étant bien concentré(e) sur vos ressentis..
Regardez vous dans un miroir pour vérifier votre position du moins au début de la pratique.

Se fait dans la lenteur en décomposant chaque mouvement
Cet exercice de 24 minutes sera plus long.

"Parenthèse
Pensez à respirer !
Inspir par le nez en gonflant l'abdomen
Retenir le souffle
Expir long et profond par le nez
Vous devez sentir votre respiration au niveau du ventre sous le nombril, un mouvement lent, suivez le tempo de votre respiration...
sans forcer
et en ne bloquant pas totalement à l'inspir
Fin de la parenthèse"

A faire, également, en famille dans la version courte.
Pour aller plus loin dans la pratique

Info :
Depuis des années, outre mon activité en cabinet,
je propose des séances en visio par Skype, messenger, WattsApp ou téléphone.

Paiement sécurisé


Me consulter en cabinet et connaitre mon activité

Me suivre sur Facebook