lundi

Une Attaque de panique c'est quoi, que faire ?



Je reviens aujourd'hui sur un symptôme anxieux très dérangeant :

 l'attaque de panique ! 

L'angoisse, la peur, la panique sont les miroirs déformants de ce que vous n'êtes pas..
Objectif : reprendre confiance en soir.

Pourquoi ?
Pour l'importance qu'il y a pour un patient à comprendre les mécanismes en jeu afin de les dédramatiser.
   Hypocondrie, phobie, angoisse voici le détail des symptômes physiques qui, j'insiste sur ce point, seront dans le cadre d'une thérapie (T.C.C) à distinguer avec le temps, comme non-annonciateurs de crise de panique. 
   Elle est présente dans de nombreux états d'anxiété généralisée et dans des "phobies".
gardez bien en mémoire ce que j'écrivais dans le premier article sur l'angoisse : les symptômes sont communs à de nombreuses pathologies.

Tentons de décortiquer ce qu'est une attaque de panique.
Signes physiques les plus fréquents :

  • concernant la respiration (polypnée, dyspnée, sensation d’étouffement ou de blocage respiratoire) 
  •  le rythme cardiaque (palpitations, tachycardie), à côté de symptômes généraux :
  •  étourdissement, vertiges, sensation de dérobement des jambes, 
  • sueurs, bouffées de chaleur ou frissons, tremblements, secousses musculaires,
  •  douleurs ou gênes thoraciques 
  • ou abdominales, nausées, vomissement, diarrhée, 

IMPORTANT :  l’examen clinique objectivera cet état, l'angoisse élève
 la tension artérielle, ainsi qu’une discrète augmentation de la température corporelle.
Conséquences :  ces signes physiques accentuent l’angoisse du patient, craignant un infarctus ou un autre accident fatal, ce qui ne fait qu'augmenter en retour les symptômes physiques...etc...C'est le cercle vicieux.
L’hyperventilation est souvent à l’origine de nombreux autres symptômes 
(paresthésies, crispation, vertiges) ceci dans l'état de panique présente, ne peut qu'aggraver la peur de...
     - D'ou la nécessité de pratiquer la respiration abdominale et de détourner son esprit sur une autre partie du corps.Suivre ce lien et celui-ci

Le comportement du patient : fuite de l'endroit considéré dangereux, ou agitation confuse, ou une sorte d'inhibition tétanisante.
En générale la personne cherche à dissimuler son mal être à l'entourage, ce qui angoisse encore plus.

 Comment évolue une crise ?
Se rassurer car une crise s'arrête d'elle même au bout d'une heure, parfois un peu plus. La durée dépendant de son étiologie (cause) et du contexte.
Durée moyenne d'une crise de panique : 20 à 30 minutes.
L’intensité des symptômes augmente très rapidement au départ, pour atteindre un point culminant qui peut durer quelques minutes ou plus, puis le calme revient progressivement. 
Pendant un certain temps il y a persistance d’une grande fatigue ou d’une grande
émotivité (larmes, instabilité émotionnelle).


Diagnostic étiologique
4 types de crises de panique
1/ complètement spontanées (sans facteur déclenchant et donc imprévisible),
     Les crises spontanées, quand elles se répètent, peuvent correspondre au trouble panique et se compliquer d’agoraphobie
2/ secondaires à des peurs préalables ou à un état psychologique particulier
(anxiété phobique ou humeur dépressive par exemple).
    La plupart des crises secondaires surviennent chez des patients phobiques lors de la confrontation avec l’objet ou la situation redoutée (être enfermé pour un claustrophobe, devoir faire face à un public pour un phobique social, etc.).
3/ déclenchées par des évènements traumatisants intenses, et
4/ favorisées par une prise de toxiques ou par une maladie organique.
       L'alcool, cannabis, cocaïne, amphétamines, solvants volatiles etc...sont susceptibles d'induire des attaques de paniques .
       Il est fortement déconseillé d'utiliser ces produits et dérivés comme certains médicaments de sevrages pouvant provoquer des attaques de paniques.

Il est indispensable de consulter un professionnel  en T.C.C de préférence, pour réduire l'intensité des crises et les faire disparaître.
Pensez à relire mes 2 articles précédents et ceux-ci :
femme-au-bord-de-la-crise-de-nerf_25.html dans les messages sur le stress, l'anxiété et l'estime de soi vous lirez des méthodes d'approche par le cognitivisme ou comment aborder une situation autrement.

N'oubliez pas qu'un anxieux aborde  l'existence d'une manière assez négative, enfin certaines situations, et qu'une contrariété relationnelle (amicale, professionnelle) peut déclencher une perte d'estime, des ruminations assorties de questions sans réponses, de jugement de valeur etc...etc...
Autrement dit c'est déjà un conditionnement stressant préparant,  celui ou celle déjà sujet à des troubles anxieux, à traverser un moment complexe d'angoisse...

Rien n'est anodin, apprenez à repérez les sources d'angoisses en "travaillant" dessus pour ne pas vous "enfermer" dans un stress permanent.

                            Retrouvez la liberté d'être soi et le plaisir du partage.


Je reprendrai l'année prochaine les articles sur l'anxiété.
A très bientôt.
Vous aimez cet article ?
Partagez le sur vos réseaux sociaux.
Me rejoindre sur facebook


Doute, stress, angoisse décision importante à prendre, besoin d'un conseil ?
J'assure moi-même les consultations, uniquement sur rendez-vous.

Les tarifs :
  30 euros pour 30 mn
55 euros pour 60 mn
10 minutes offertes pour expliquer votre problème sans obligation de prise de RV
Paiement par CB totalement sécurisé via Paypal

Me consulter en cabinet  sur Gassin




1 commentaire:

  1. Simply desire to say your article is as amazing. The clarity in your post is just spectacular and i could assume you are an expert on this subject. Well with your permission allow me to grab your RSS feed to keep up to date with forthcoming post. Thanks a million and please keep up the enjoyable work.

    RépondreSupprimer

Merci de ne pas employer de propos racistes, orduriers, ni le style sms ou texto. Merci également de vérifier l'orthographe ! Les commentaires sont modérés (contrôlés), ils n'apparaissent pas de suite.Les commentaires doivent décrire une expérience de vie, votre comportement, vos ressentis pouvant servir aux lecteurs et lectrices de ce blog.

Pas de publicité personnelle ! Merci de me contacter via mail si vous désirez une parution