vendredi

Amour et couple : comment jongler entre compromis, frustration et estime de soi ?

Aimer, relève parfois du paradoxe,
 nous oublions que l'autre est un individu à part entière, 
dont le comportement peut nous heurter,
 blesser encore plus si nous ne l'acceptons pas tel qu'il est car la rumination s'installe pouvant virer à l'obsession.

Ceci nous concerne également, nous sommes aussi "l'autre" pour l'autre !
Vivre à deux, une danse parfois complexe !


La danse du couple et l'art du compromis.
Jusqu'où peut-on aller dans le compromis avec soi-même sans y laisser
des "bouts" d'estime de soi ?


Là nous rentrons dans l'individuel,
 le "Moi"
et son seuil de tolérance,  sa souplesse et sa capacité à l'abnégation.
Facteurs variables selon le caractère de chacun et chacune !
La réaction soumise à la force de l'estime de soi,
 sera donc
le reflet de notre affirmation, de l'image que nous avons de nous même, de ce que nous sommes.


Comment se comporter quand le partenaire, homme ou femme décide ce que nous ne voulons pas, quand il, elle réagit brusquement à un mot, quand l'autre s'oppose à notre choix ?
Ou quand il ou elle projette sa mauvaise humeur à la maison ? 


Certains individus se déchargent ainsi de leur journée faite de compromis, de colère ou agressivité rentrées ! Attitude à revisiter.
Et vous le faites peut être inconsciemment ?


Comment se comporter  face à ces débordements ?
Par le sourire, la dérision,la colère
le silence en laissant glisser sur soi les propos de l'autre ?


Tout dépend de nos états d'âme du moment, du contexte etc...
Oui,
si les causes, raisons, situations sont minimes.
Par le "non",
je n'admets pas cette attitude humiliante pour moi.
J'existe, j'ai le droit d'exprimer mon opinion sur le sujet, ce que je ressens, je ne suis pas la "poubelle" dans laquelle tu peux jeter une rage dont je ne suis pas responsable. 
Aimer  et s'estimer.
Si "aimer" doit conduire à la compréhension de ce qu'est l'autre,
qu'il (elle) ne peut donner que ce qu'il (elle) a,
il ne s'agit pas de tout accepter.


Quand la soumission devient un "état" d'évitement de conflit, l'intériorisation se traduit par de la somatisation.
Pour celui-ci par des crampes d'estomac ou des palpitations ou pour celle-là des poussées d'eczéma etc..etc...


Bonjour le stress !
Perte d'estime de soi, rancoeur, et emprise de l'autre, auquel on ne donne pas de limites,
accompagnent ce style de comportement, plus proche de la compromission,
que du compromis.


Dans un couple des codes inconscients régissent la relation, ils s'ancrent dès le début dans l'inconscient tout doucement, sûrement et inexorablement ils vont "codifier le rôle de chacun.


Pour éviter avec le temps les dérapages provoqués par le non-dit,
la fuite du conflit en acceptant des choses non conformes à nos valeurs, mieux vaut réagir vite.


Tout ou tard, l'un ou l'autre sature, étouffe,  car tout être humain a besoin d'attention, le couple se fissure parfois irrémédiablement, explose, la rupture s'avère la seule alternative.


Celui ou celle qui accepte tout dès le début d'une relation, fausse les données, les codes sont pipés puisqu'il s'agit d'une mascarade, d'un semblant d'acceptation.


Certains mots blessants, certaines actions, réactivent d'anciennes blessures,
 écornent l'image que l'on a de soi-même, selon votre histoire personnelle, soyez vigilant(e) à ne pas vous perdre un peu plus.


Apprenez à faire la part des choses, lucidement, prenez du recul,
mais n'hésitez jamais, lorsque la situation relève de l'irrespect,
à affirmer votre désaccord.
Une fois oui, deux fois non, car à force de se taire s'installe comme un malaise.
Si l'un ne peut retenir son penchant à utiliser le, la partenaire comme un exutoire à ses propres problèmes, l'autre subit et en perd au fil du temps l'estime de lui, elle même.


Vivre à 2,
 ressemble parfois à un parcours
semé d'embûches, de défis, d'adaptation.
La communication comme la danse est un art
En discerner le positif, permet de "grandir",
de mieux se comprendre, de tirer des leçons de vie tout simplement.


Pour conclure, dès le début d'une relation affirmez-vous si le comportement de l'autre ne cadre pas totalement avec vos valeurs.
N'oubliez pas que ce sont les petites contrariétés du quotidien, les compromissions qui assassinent les sentiments...

Cultiver l'art de la souplesse mentale, ne rime pas avec oublie et respect de soi.
L'art de la communication, du dialogue désamorce beaucoup de tension à l'inverse de l'évitement.

Et si l'autre se mure dans le silence ?
En cas de dispute, laissez le ou la dans son silence.
Insister ne fera qu'envenimer le problème.





Une psy au téléphone ou Skype pour un soutien, un conseil, un suivi
Nouveau : vous pouvez régler votre forfait directement depuis le blog.
Paiement sécurisé via Paypal,avec ou sans compte voir ici
http://www.attitude-coach.com/p/une-coach-en-ligne.html


Vous êtes vers St Tropez, je reçois à mon cabinet
www.psychotherapie-laurence-rigody.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de ne pas employer de propos racistes, orduriers, ni le style sms ou texto. Merci également de vérifier l'orthographe ! Les commentaires sont modérés (contrôlés), ils n'apparaissent pas de suite.Les commentaires doivent décrire une expérience de vie, votre comportement, vos ressentis pouvant servir aux lecteurs et lectrices de ce blog.

Pas de publicité personnelle ! Merci de me contacter via mail si vous désirez une parution