vendredi

Les vacances à St Tropez. Regard de psy

 Vivre à St Tropez : carnet de bord ! 




 Non, je ne suis pas snob, mais que voulez vous j'y réside depuis une dizaine d'années.
 Que se passe-t-il dans cette cité pour que la presse, les quidams de toutes nationalités, de tous rangs sociaux s'y précipitent ? 
Image d'Epinal, associée à la fête, aux belles filles et beaux garçons ? Sûrement.


Le mythe Bardot existe toujours.
Le gendarme de St Tropez a de beaux jours devant lui, la Gendarmerie attire toujours les curieux.
Sans oublier la série "sous le soleil"






 Il est vrai qu'en été la "beauté", l'excentricité se croisent à chaque coin de ruelles
 Cette image là, colle-t-elle à la réalité ?
 Oui, pour une poignée d'individus et 8 semaines par an.
 Pour le reste de l'humanité s'y baladant, en quête de sensationnel, ma foi, je crains que la frustration en titille certains (es)!


 Question d'appréciation me direz-vous. L'immersion dans un milieu le banalise.
 Mon regard pourtant très "observateur" au fil du temps s'est peut être blasé ???
Mais non, je ne le pense pas,ex-parisienne branchée dans le monde de la presse, je connais le système.


Le village et son clocher
  Chacun reste à l'affût de la "star" croisée au détour du ruelle. Par star, entendons-nous sur ce mot générique qui désigne ainsi le participant à une émission de télé réalité ( qui n'a rien de réelle), l'animateur télé et l'acteur "reconnu" pour son talent...
 Ce dernier n'est jamais "vu", ou très subrepticement,
 puisque caché au regard de la foule, sponsorisé par X marque, il survole et s'envole bien vite...comme une étoile filante !
 Mais qu'importe les paillettes puisqu'elles nourriront les discussions des touristes pour les longues soirées d'hiver. 
Soleil, chaleur, amour, argent et beauté.


 Car, cette usine à rêves remplie bien son rôle, cette petite cité endormie l'hiver procurera la sensation bien agréable, d'avoir quelques heures durant vécu comme "eux" ces inaccessibles personnages d'un univers lointain ! Oui St Trop c'est l'union de la folie des corps, du "qui en montrera le plus" avec la magie du fantasme.
 Deux mois par an, la folie s'empare de la cité du Bailly de Suffren, alors profitons de cette période ou les "sens" sont sollicités.










Mais le Golfe de st Tropez et sa région c'est bien plus que cela.


Les couleurs y sont magiques au printemps, hiver et en automne.
Quelques peintres connus immortalisèrent ces instants.
La mer devient d'un turquoise fluo pigmenté des reflets du soleil couchant.
Le port est  orienté Nord, ce qui donne ces couleurs si particulières à la cité  qui s'empourpre lorsque le soleil s'éteint peur à peu.
Vers l'Escalet







Le Golfe, se sont des petits chemins de randonnée longeant la mer où la nature protégée exulte.
Faisons quelques kilomètres pour découvrir des panoramas à couper le souffle : la mer envahie l'espace, où le regard erre à l'infini.
Que dire des jours de tempêtes...des éléments déchaînés ravageant les plages en des décors lunaires et méconnaissables ? 


L'arrière pays pullule de petits villages accrochés à des pics rocheux, de vignobles, les roches rouges de l'Estérel
sont magnifiques ourlées par une méditerranée teintée des humeurs du ciel.
Se perdre dans l'arrière pays c'est partir à la découverte de cascades, de chemins forestiers, de vieilles maisons ou villages oubliés par le temps et les touristes.


Deux univers se côtoient dans cette région : il y a le snobisme locale et le monde rural avec ses familles à plusieurs générations, les terriens qui ne comprennent pas, toujours, l'engouement que suscite la cité et encore moins la frime agitant 2 mois par an la population.


Vivre ici permet de porter plusieurs casquettes :
 la sociale en se mêlant à des manifestations estivales, la branchée en jouant le jeu de la frime, la sauvage en explorant la région hors des sentiers battus l'hiver venu.


Se promener dans le village, ses petites ruelles en été comme en hiver reste un plaisir. 
S'attarder chez Sénéquier sur le Port fait de nous des "voyeurs", un délice pour les yeux. Voir et être vu !

L'été un bateau permet l'évasion loin des plages bondées, comme la moto en toute saison permet la découverte de coins ignorés !


Quelques photos prisent en diverses saisons et lieux.


Moustier dans les gorges du Verdon
Route de Ste Maxime sous la neige
Gorges du Verdon
Plage au coucher de soleil




 Vous n'aimez pas la foule ?
Les mois de Mai et Juin ainsi que Septembre sont les plus agréables,  pour profiter de plages sur lesquelles poser sa serviette au calme est possible comme de s'installer une une plage privée faire une queue interminable ni le prévoir 10 jours à l'avance.
Aimer cette région c'es la découvrir autrement.

Bonnes vacances.

       















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de ne pas employer de propos racistes, orduriers, ni le style sms ou texto. Merci également de vérifier l'orthographe ! Les commentaires sont modérés (contrôlés), ils n'apparaissent pas de suite.Les commentaires doivent décrire une expérience de vie, votre comportement, vos ressentis pouvant servir aux lecteurs et lectrices de ce blog.

Pas de publicité personnelle ! Merci de me contacter via mail si vous désirez une parution