mardi

Séduction printanière. Comment booster l'estime de soi.

La séduction printanière pour booster l'estime de soi-même.

Le soleil revenu donne des envies de légèreté...de voyages, de week-end à la plage, etc...
Mais, profiter de l'instant n'est pas donné à tout le monde !
Miroir, ami ou ennemi ?
Moment crucial du test du miroir...
Soyez lucide, mais pas critique et encore moins désespéré(e) si l'image renvoyée provoque ...un mal être !
 La raison de ce "test" négatif se situe le plus souvent ailleurs que dans le reflet de "Soi".

      Un sourire vaudra bien la plus réconfortante parole, alors soyez votre ami(e) ! Indulgence, clémence et bienveillance.

Voila déjà un point important du comportementalisme
"s'accorder ce que l'on donne à sa meilleure amie ou à son meilleur ami
"le réconfort" et "la bienveillance"

Ô miroir suis-je encore  belle ou beau ?
   Oui,ce doute se décline au également au masculin.
    Nous sommes égaux face dans le besoin de séduire, donc chasse à la ride et aux kilos superflus sont des combats partagés.
   Puis-je séduire, plaire ?
   Le retour du soleil ravive certains doutes sur soi-même. Pourquoi ?
   La lumière change mettant en avant d'autres ombres et reliefs,  la douceur incite à changer de vêtements, à montrer plus... Montrer "PLUS" ? Mais montrer quoi au juste ?
   Montrer, être vu(e) c'est s'exposer pour certains(es), se mettre en danger, l'impression    que tous les regards convergent vers vous ... 
Si vous appartenez à cette frange de la population ayant peur du regard des autres, l'hiver vous vous cachez sous les pulls, manteaux, vous s'enveloppant dans des tenues ressenties protectrices, vous ne montrez que ce qui vous plaît de vous-même !
C'est à dire le moins possible.
    La "peur d'être découvert" dans votre essentiel inhiberait-elle vos réels désirs de vie ?

Un petit travail cognitif (modifier certaines idées) s'impose pour booster l'estime de soi.
Vraiment vous ne vous supportez pas, trop pâle, trop cerné(e), trop ceci, trop cela vous bloquez littéralement sur ce que vous jugez être moche chez vous. 
Trop négatif(ve) et critique dirais-je !

Conséquence : pas le désir d'aller vers les autres, ronchon en famille, vous adoptez l'attitude fuyante de ceux et celles râlant beaucoup ! Vos certitudes négatives sont des freins au plaisir. Mais, agissez-vous ?
Action :
1)Indulgence avec vous quelque soit le constat
2)Faites ami(e) avec vous-même, que diriez-vous à votre meilleur(e) ami(e).
3)Appliquez à vous-même ce que vous dites à l'autre.
4)Vous vous trouvez  moche ? Pensez-vous que tous les regards convergent vers une personne aussi désagréable que vous ?
5)N'accordez pas à autrui ce que vous pensez de vous-même. "Je ne m'aime pas, donc on ne peut pas m'apprécier"
  Vos amis(es), votre partenaire, vos familles ou collègues sont tous de grands masochistes ???
6) Etes-vous très critique envers les autres ?
7) Qui voyez-vous vraiment dans le miroir ? Vous enfant trop timide, trop gros, trop je ne sais quoi, votre mère ou père, plus sûrement le reflet de vos peurs, de votre insatisfaction ?
8) Etes-vous satisfait(e) de votre existence actuelle (pro, amour, sociale, famille) ?
   La réponse est oui : alors il ne s'agit que d'un coup de fatigue passager, un tour chez le coiffeur, l'esthéticienne, un weekend de repos suffiront à vous recharger.
  La réponse est non : réfléchissez aux frustrations présentes, acceptez les si possible, orientez vos idées vers quelque chose de positif (un super bon moment par exemple), tentez de remédier à ce que vous pouvez modifier ou changer.
9) Relativisez l'importance des événements, l'anxiété pousse à "noircir" la moindre contrariété et à l'amplifier
10) Agir redonne confiance en soi, gardez bien cela en mémoire !
11) Allez vers un collègue, un voisin que vous n'appréciez pas spécialement, dites-lui bonjour avec un sourire ...Le fameux sourire du début de ce message !

Conseils
   La pratique quotidiennement des exercices cognitifs modifie le comportement.
Soyez patient(e), regagner l'estime de soi-même demande une certaine concentration et du temps.
Prenez le temps de réfléchir pour canaliser les émotions...
Ne plus se juger soi-même, ne plus critiquer sans cesse les autres permet de gagner en objectivité et en souplesse psychologique.


Fixez vous un objectif :
"être bien."


Des questions, un doute, besoin d'un accompagnement :
rendez-vous ici pour me joindre par téléphone
ou ici pour me consulter en cabinet pour une thérapie. 

Me suivre sur FB ou partager cet article









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de ne pas employer de propos racistes, orduriers, ni le style sms ou texto. Merci également de vérifier l'orthographe ! Les commentaires sont modérés (contrôlés), ils n'apparaissent pas de suite.Les commentaires doivent décrire une expérience de vie, votre comportement, vos ressentis pouvant servir aux lecteurs et lectrices de ce blog.

Pas de publicité personnelle ! Merci de me contacter via mail si vous désirez une parution