mardi

Pourquoi j'ai peur de tout ? Analyse de votre comportement.

"Pourquoi j'ai peur de tout ?"
du train qui passe à mon voisin "bizarre", enfin que je trouve ainsi, un rien me panique...
La peur de tout fait ressentir une immense solitude !
l'idée de faire, de me trouver face a ce qui me fait peur crée un véritable tsunami émotionnel"
"L'idée d'être malade me terrifie, donc j'analyse le moindre signe...physique peut-être annonciateur de quelque chose de grave"

Ces phrases et bien d'autres sont entendues en cabinet, cachant une souffrance, d'autant plus mal vécue dans une existence où tout est plutôt positif"

Pourquoi ?
L'analyse de vote comportement vous aidera à en comprendre les mécanismes

"Attendre dans une file provoque  l'angoisse."
"Mettre le nez dehors devient impossible."

 "Je ne me reconnais plus, me déteste et ne supporte plus rien ni personne... etc..."

Ces phrases entendues en thérapie enferment dans un cercle vicieux.
Pour sortir de ces peurs encore faut-il en comprendre les mécanismes.

Je vous propose ci-dessous un graphique pour l'analyse de votre comportement
et un questionnaire pour stopper la rumination

  Précision pour l'entourage qui ne comprend pas toujours la souffrance de cet anxieux.
             1- ce n'est pas du cinéma
             2- croire qu'avec de la volonté on s'en sort est faux
             3- plus la peur est virtuelle plus est invivable pour la personne en souffrant
             4- une personne en crise de panique, phobique, avec des T.O.C et autres troubles n'est pas folle, loin de là.

Moralité, si votre partenaire, homme ou femme, traverse une période de crise anxieuse, essayez de ne pas  le juger, encore moins de le critiquer. S'il ne le fait déjà incitez le à consulter et patience.

  Attention avec certains T.O.C (propreté par exemple) ne rentrez pas dans le jeu en acceptant de vous plier aux exigences (excessives) de l'autre, résistez "tranquillement" mais résistez car en cédant vous renforcez l'évitement, donc les T.O.C, or comme je l'ai déjà écrit c'est l'exposition à la peur de...qui permet de se libérer.

                                                      **********
Mais avant cela, je vous propose de vous poser un moment et de réfléchir, une étape indispensable est l'acceptation de ce qui est ressenti et pensé.

  • J'entends votre réponse "c'est impossible" !
  • Avez-vous un autre choix ? C'est votre vécu du moment, qui est là et dérange !
  • Savez-vous que refuser cette "acceptation" de ce "qui est" renforce vos idées négatives ?
  • Oui, s'interdire de ressentir ou penser négativement n'est pas réaliste et ces pensées intrusives s'imposent de façon plus virulentes avec l'interdit.
  • ACCEPTER - DETENTE -

La rumination est anxiogène, il faut donc apprendre à "stopper" la machine à penser.
Comment ?

  • Un papier, un crayon pour noter, la "matérialisation de vos pensée" en désamorcent l'impact car c'est un dérivatif, l'écriture agit de même !

 .Maintenant "je fais  une pause-je réfléchis-je repars"
Analyse de la situation "ici & maintenant" je ne juge pas, je constate à l'instant !

  • Notez votre ressenti à ce moment précis (ex. Je suis oppressé) 
  •  Vos pensées (que vous dites-vous à l'instant présent ?) (ex. je suis fichue, ma vie aussi si je ne réussis pas ce concours interne pour ce poste intéressant ?)
  • Analysez votre discours intérieur (ce que je me dis est-il exact ? ou juste d'une hypothèse ou une certitude ? Ai-je des preuves concrètes contredisant ce discours intérieur ?)
  • Vous nuancez votre dialogue (au pire que peut-il m'arriver ? penser ainsi va t-il m'aider à avancer, quelle autre alternative ai-je ? que dois je mettre en avant et faire pour réussir ? que dirais-je à mon meilleur ami dans la même situation ?)

                                                       **********   

 Savoir que la panique, l'angoisse surviennent d'une réponse inadaptée à une  situation. 
La lecture de ce que vous vivez sur l'instant (la situation) s'accompagne d'émotions (le ressenti), de symptôme physique...or cette lecture est faussée la cognition) idée n'est pas objective d'ou la nécessité de cerner votre comportement et de travailler l'émotion par la respiration, la relaxation.

 - Sur une échelle de 0 à 100, quel est le niveau du stress, de l'angoisse ?...

Le schéma ci-dessous vous aidera à mieux comprendre les mécanismes.
A vous de le remplir en fonction de votre problématique.
Voici donc un schéma nommé :
 Analyse Comportementale.



                                                                       


    Nous parlons de "cercle vicieux" car l'émotion renforce l'idée qui accentue la difficulté de la situation etc...etc...                          
Je me répète, mais il est essentiel de comprendre ce qui se passe en  vous pour avancer.

Reproduisez ce dessin.
 Notez votre comportement, sur l'instant, vous aidera à mieux comprendre les mécanismes.

La tendance à fuir (évitement) renforce la peur.
L'objectif, progressivement affronter la peur pour s'en libérer.
N'oubliez pas que l'affrontement et la réussite redonnent confiance en soi.

En cabinet, cette analyse de comportement sera la base du travail que nous mettons en place, l'interaction patient/psy étant très importante.   

A vos crayons et papiers pour, dans un premier temps mieux comprendre ce qui se passe.
Ecrire c'est un début d'action, le commencement d'une prise en charge de soi-même.



A lire :

Bon courage ! Vous y arriverez 

Me consulter en cabinet, les informations sont ici. ainsi que d'autres informations sur la thérapie comportementale & cognitive - la pleine conscience -

Et pour aller plus loin avec un entretien par téléphone de 30 mn ou 60 mn
Rendez-vous sur la droite du site ou sur ce menu

Retrouvez-moi sur Facebook
                      
                                       
Avertissement : cet article est informatif et ne peut se substituer à un travail avec un professionnel

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de ne pas employer de propos racistes, orduriers, ni le style sms ou texto. Merci également de vérifier l'orthographe ! Les commentaires sont modérés (contrôlés), ils n'apparaissent pas de suite.Les commentaires doivent décrire une expérience de vie, votre comportement, vos ressentis pouvant servir aux lecteurs et lectrices de ce blog.

Pas de publicité personnelle ! Merci de me contacter via mail si vous désirez une parution