Affichage des articles dont le libellé est FEMMES. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est FEMMES. Afficher tous les articles

lundi

La femme ses droits ! Une façon d'être libre & femme chronologie

La femme, la société, les droits, comment évolua le statut de la femme ?
"Une façon d’être libre & femme"

Une façon d'être libre & femme
La journée de la femme célèbre les droits de la femme, en ce sens cette journée revêt un caractère particuliers
qui ne devrait pas l'être puisque il s'agit d'un droit acquis

Au fil des ans, des femmes et des hommes se sont "battus" pour que la femme acquiert certains droits, celui d'être reconnu comme un individu à part entière, ayant une existence légale.

La liberté "d'être", "d'exister" en tant qu'individu conscient de soi-même, de ses droits rime avec liberté !

Le combat fut long, nous devons aux féministes, quoique nous pensions de cette mouvance, le droit à l'avortement, entre autre vient de là !
Et ce n'est pas rien !

N'oublions pas que dans de nombreux pays les femmes n'ont aucun droit, elles sont déniées en tant qu'être humain.
Soumises à la loi de l'homme, des traditions,de la religion elles survivent dans un environnement violent, condamnées à se taire, se cacher.

Voyage dans le temps pour découvrir l'évolution de l'homme, de la société.
Le lien entres les diverses découvertes et l'avancée de la société n'est plus à faire.

Toutefois, certaines découvertes resteront dans l'ombre des siècles avant d'arriver dans nos foyers.


Notre société accouche t-elle de gens "heureux" "épanouis" ?
Non, 
Chiffre à l'appui, les plus épanouis (es) habitent dans les pays en voie de développement.
La  solidarité, l'entre aide y sont une question de survie.
Pour nous la survie c'est de posséder le dernier téléphone à la mode !
Question de priorité !

L'être humain, libéré de la lutte pour sa survie, les besoins essentiels assouvis se sent il "LIBRE" ?  
Non, car plus de la moitié de l'humanité survit dans des conditions dramatiques et ceux vivant dans le confort vibrent dans la frustration permanente, dans l'insatisfaction, le matériel peut devenir la pire des entraves à la liberté !

A t-il conscience de son rôle et a t-il réellement trouvé sa place dans une société technologique, de plus en plus "froide" par individualisme, où manque peut-être, la convivialité, l'échange...
 J'ai parfois la sensation que l'humain souffre d'amnésie dans ce "formatage mental", incité à faire, en oubliant d'être.
Il ne réfléchit plus, se déresponsabilise...

L'histoire des sociétés nous apprend qu'après toute apogée vient le déclin, l'occident glissera peut-être par nonchalance, compromission envers les trusts financiers, le confort, l'assistanat conduisant à l'inertie & la passivité...comment évoluera-t'il ?

Mon interrogation, la femme sera-telle le " futur" positif de ce déclin, elle a un rôle déterminant à tenir dans cette évolution ?
Je penche pour le oui, elle le fera d'autant mieux si l'homme adhère.
Pourquoi ?
Une avancée se fait déjà à travers des jeunes femmes plus sensibilisées à l'environnement, conscientes que demain dépend de l'humain d'aujourd'hui.

Elles sont réactives, concernées et lucides sur la société actuelle qui ne peut perdurer telle qu'elle est consumériste, appauvrissante pour une majorité dont les femmes sont les premières victimes avec les enfants.

Ne rêvons pas, rien n'est gagné, c'est une prise en main non sans douleur, la vigilance reste de mise pour que celles qui ont un rôle demain, sûrement les filles de la génération des trentenaires d'aujourd'hui qui sauront éviter les écueils des générations passées.

La femme a des droits, l'instruction en est un essentiel, l'éducation parentale doit aujourd'hui aider l'enfant à ouvrir les yeux sur la réalité de la vraie vie.

Il ne s'agit pas de tout rejeter, mais d'équilibrer, de trouver un juste milieu.

Nous sommes, femme et homme, complémentaires, l'union des contraires donne la force du dépassement de soi, de l'autre il faut prendre le meilleur pour grandir soi-même, et non faire de l'échange un champ de bataille.

Un voyage rapide dans le passé pour y découvrir le statut de la femme à travers les siècles.

10 000 ans avant J.C.
 Une première grande révolution, prémices de centaines d'autres, modifie le paysage et l'existence de nos ancêtres :
la culture des plantes et l'élevage  d’animaux domestiques prend le pas sur la chasse, seule nourriture avec la cueillette de racines, baies de l'homme préhistorique 
Cette mutation, révolution devrais je écrire est la base, la genèse de notre civilisation actuelle.
Oui, 10 000 ans déjà  qu'apparaissent la céramique, le polissage de la pierre, l'homme se "pose" en construisant de petits villages, il devient PRODUCTEUR, délaissant son statut de prédateur !
 A relativiser avec le recul.
 Cette époque charnière est une esquisse de notre monde futur.
L'homme en se sédentarisant crée le village, la ville, l'état, les lois.
La société se structurera au fils des siècles.
Et la femme dans tout ça !


7 au 5ème siècles avant J.C.
Grèce, naissance de la philosophie, on cultive 'l'amour de la sagesse", Socrate dont nous connaissons tous le fameux " connais toi, toi-même" pratique la maïeutique ou l'art du questionnement, que nous utilisons aujourd'hui en psychothérapie.
306 av J.C, Epicure prône "la pure joie d'exister".
N'en déplaise à certains, l'épicurisme vise plus le contrôle du plaisir que l'assujettissement au plaisir...déformation d'une pensée se rapprochant du bouddhisme.
Mais les grecs sont misogynes...la femme reste la gardienne de l'intérieur du foyer, se doit d'être obéissante, fidèle, soumise...elle enfante, gère son foyer...etc...
Les siècles défilent, rien n'évolue vraiment dans l'univers de la femme.
1797.
Un américain invente la première machine à laver...histoire à suivre, car cette découverte comme le rêve d'Icare de voler, restera pour longtemps du domaine de l'utopie.
1856....
Naissance de Freud. Il "parle" de la libido (énergie psychique) comme base du comportement que nous revisitons aujourd'hui
humain...cette vision matérialiste de l'âme humaine sera "revisitée" par les psychiatres/psychanalystes, contemporains, mais dissidents de Freud.
Nous devons à ces découvreurs "la libération par la parole".

1879.
Edison invente la lampe à incandescence...
La Fée Électricité est née.
Le monde nouveau, moderne est en marche.

1880/1881/82/84
1880, l"enseignement à la Sorbonne est ouvert aux femmes
1881, l'enseignement obligatoire, laïc et public est ouvert aux filles et garçons.
Une femme est reçue pour la fois au concours de l'externat en médecine.
En 1884 la femme peut divorcer sous certaines conditions.
France : La loi Naquet rétablit le divorce, pour faute seulement, pas par consentement mutuel.
Clémence Royer, femme de sciences, donne des cours à la Sorbonne. 
Belgique : Isala Van Diest, première femme médecin belge, est autorisée par arrêté royal à ouvrir son propre cabinet médical.
Et ceci de bien de bien étrange, le divorce sera un chemin bien houleux durant quelques années.
Une loi autorisant le divorce est promulguée en 1792 pendant la Révolution et abrogée en 1816 sous la Restauration. Il est rétabli en juillet 1884.

1920.
Apparition du premier lave linge électrique..souvenez vous de 1797.
1945.
La femme obtient le droit de vote.
1950.
Naissance de la pilule contraceptive.
1965.
La femme obtient le droit de gérer son patrimoine, exercer une activité, ouvrir un compte sans l'autorisation de son époux.
1967.
La pilule contraceptive est accessible à toutes les femmes.
Vulgarisation de la machine à laver, envahissant les foyers.😏
1975
Loi du  relative à l'interruption volontaire de grossesse, dite loi Veil est promulguée.

XXI siècles.
L'homme ne chasse plus, ni n'entretient le feu pour la survie de sa famille.
Le patriarcat est révolu (théoriquement) dans le monde occidental.
La technologie libère l'humain, lui offrant des "possibles" dont le choix pour la femme, ceux  d'enfanter, de divorcer, de travailler, de voyager seule etc...

La complémentarité femme/homme sera la solution pour le futur..utopie ou non !

Laurence Psychothérapeute Cognitivo-Comportementale (TCC) et analyste Jungienne
Golfe de Saint-Tropez

En savoir plus

 Me consulter par téléphone/Skype/WattsApp  les infos sont ici :

samedi

Journée de la femme ! Pourquoi et comment.?

La journée de la Femme revient nous mettre au premier plan...
C'est quoi et pourquoi "une journée de la femme" ?
La femme et ses dreoits

Bien sûr que nous ne sommes pas en vedette exclusivement ce jour là !
  Car nombreuses sont les femmes à être reines toujours dans le quotidien, dans le travail.

En fait ce jour est surtout celui 
des "droits" 
de la femme, qui ne l'oublions pas détient depuis peu :

  • le droit de voter
  • le droit d'avoir un passeport à son nom
  • le droit d'ouvrir un compte en banque
  • le droit à l'avortement
Ces droits impliquent donc la parité, l'égalité homme/femme et il y a encore du chemin à faire.



A l'honneur des femmes célèbres en divers domaines : 
actrice, scientifique, écrivaine, pilote etc...
et toutes les autres, jonglant avec le quotidien, la routine etc..
Celles qui ont lutées pour obtenir ces droits dont un essentiel :
être reconnu comme un individu à part entière !

Celles dont on parle pas dans la presse, celles qui réussissent leur vie de femme tout simplement

La réussite professionnelle souligne t-elle toujours la réussite personnelle ?
Que non, souvent l'une se fait au détriment de l'autre.
L'ambition se mariant parfois difficilement avec une vie à deux. 
La bonne rencontre fera le possible.
J'estime que réussite, voyages, ambition se conjuguent parfaitement avec l'amour.
Avec un "SI"
Encore fait-il que le monsieur soit un virtuose de l'équilibre, que l'estime de soi lui fasse accepter la notoriété de sa compagne !
A moins que lui même soit un homme de pouvoir ?

La parité homme/femme !
Pour y parvenir encore faudrait-il que l'éducation change tant pour la fille que pour le garçon.
 C'est bien le rôle de la femme/mère que d'inculquer à ses enfants ce sens de l'égalité et bien sur du père.
Le machisme persiste trop dans nos sociétés dans lesquelles la place
de la femme et de l'homme sont identiques à celle des siècles passés.
Elle, s'occupant de la maison et des enfants qu'elle travaille ou non !
Lui, le loisir éventuellement un petit coup de main.

Un peu cliché pensez-vous ?
Bien sûr et heureusement qu' il y a des exceptions...trop rares à mon sens.


Je crois que la femme-souveraine c'est la femme aimée, aimante et bien dans sa peau.
Mère ou pas, 
ambitieuse ou non,
célèbre ou anonyme,
 peu importe ses choix de vie s'ils sont fait en toute conscience et pleinement assumés.

La femme-reine rayonne de bien être, de vie.
Harmonieuse en tout,
 elle possède ce don de faire de chaque instant une pure magie !
Ces femmes gardent une forte part de l'enfant ludique, celui s'enthousiasmant pour un rien...
Ne le perdez pas de vue celui-là, ne le laissez pas s'éteindre au fil des ans.

Mesdames qui que vous soyez,
 je vous souhaite une excellente journée de la femme qui durera tout le weekend,
 reine vous êtes, alors faites tout pour rester sur le trône !

En couple, laissez les rênes à monsieur.
Mère, idem et, si possible, mettez les enfants à contributions
Célibataire : faites sauter les bouchons de champagne, même en solo devant la télé.

N'oubliez d'être et d'agir comme la reine de ce jour.

et celui-ci sur la femme

Et comme chaque année, une pensée pour toute les femmes brimées de la planète encore trop nombreuses.
Je pense aussi aux femmes battues pour lesquelles cette journée n'a pas de sens...

Vivez, et vivez librement sans laisser un ou une autre vous blesser...
Faites-vous respecter tout simplement !

Me consulter en cabinet sur Gassin