mercredi

Qui est une femme narcissique à tendance perverse ? Amour et PN au féminin

Profil d'une narcissique à tendance perverse

Cet exemple de femme, que je prénomme Marion est inspiré de profils de patientes  à tendance PN que je reçois en cabinet.
Info :
Ce profil au féminin, se décline également au masculin à quelques variantes près.

    *Toutefois attention à ne pas "diagnostiquer" PN un simple narcissique ou un égoïste ou un autre profil moins pathologique. Seul un professionnel peut évaluer l'état psychique et ce n'est jamais simple. 
     ** Ce profil n'est qu'un exemple, il existe d'autres types de comportement sur lesquels je reviendrai dans d'autres articles, car ici je ne décris que l'aspect affectif.
Cette là, cette personnalité avance masquée.

C'est une synthèse d'un comportement type dans lequel la perversion est très présente, ici nous pouvons parler de PN, car la manipulation est commune à tous les PN.

Les attirances amoureuses semblent mystérieuses, soumises à des hasards et totalement spontanées.
Spontanée ?
Oui, en apparence, si la rencontre à l'instant où elle  se fait reste le fruit du hasard, son ancrage sera plus nuancée dans les désirs, peurs et projections inconscientes.

Mais, certains individus cherchent un partenaire sur lequel leur emprise sera totale, la perversion narcissique rentre dans ce cadre.

Qui sont ces personnages, homme ou femme pour lesquels l'amour est un jeu et qui sera leur proie ?

Faisons connaissance avec Marion, narcissique à tendance perverse.
Une femme PN réagira différemment d'un homme en situation amoureuse identique, dû moins dans la forme avec un pont commun : charmer.

Marion fut une enfant adulée par ses parents, rien n'était trop beau pour elle, rien ne lui était interdit.

Parents subjugués par cette enfant, si jolie, si intelligente, ils lui laissèrent peu à peu prendre le pouvoir, acceptant tout sans jamais une remarque sur ses débordements.

Il n'y eut pas de transmission dans cette éducation, pas d'apprentissage sur ce qu'est le rapport à l'autre, ni la frustration - très utile pour affronter la vie sociale et pro - ni le sens des limites afin d'apprendre à cerner les siennes de celles des autres.
 La permissivité en tout, la non-réprimande induisent un sentiment de toute puissance chez l'enfant qui adulte devient tyrannique et lâche, évitant et recherchera auprès d'un partenaire, l'amour inconditionnel reçu des parents, ce qui est une illusion.

Marion devient une femme "histrion" "Narcissique à tendance perverse" dans la séduction permanente, sûre d'elle, estimant que tout lui est dû, ne supportant aucune autorité, sachant utiliser à des fins personnelles ses relations.
Mots clés : dominer, posséder, pouvoir.

Le problème : issue d'un milieu ouvrier, Marion complexe de ses origines modestes, elle développe un sentiment d'infériorité, bien caché, terré au fond d'elle, se traduisant dans sa vie par une quasi incapacité à se confronter à des personnes cultivés, d'un rang social supérieur, alors qu'elle rêve de réussite et se "pense" supérieure.

L'écueil ? Son désir de pouvoir sur l'autre génère un dysfonctionnement entre désir de grandeur et manque de confiance en elle.
 Sous une apparence de douceur se cache une prédatrice,  imbue d'elle même
Ses relations aux autres sont superficielles, mais toujours nimbées d'un semblant d'attention.

Son univers : ELLE, ce qu'elle fait ELLE toujours sublimé, enjolivé et si joliment raconté

Professionnellement elle peut réussir en s'appuyant sur les autres, car elle a besoin des autres pour agir, personnes qu' elle balaiera très vite.
Comment une narcissique peut-elle reconnaître ses failles, puisqu'elle se surestime et n'a aucune reconnaissance pour l'autre qui n'est qu'objet utile à son désir de pouvoir.


Marion, l'amour et l'homme ?
Elle se présente comme une femme-enfant, charmante, ensorcelante, séductrice et fragile, très à l'écoute et prête à tout pour l'homme choisi.
Car elle le choisi ce compagnon, froidement.

La narcissique perverse a un besoin viscéral d'un faire valoir, de reconnaissance avec cette connotation "Hystrion" Marion n'envisage pas le célibat, être seule entache son narcissisme, ne pas être aimée reste pour elle un échec.
En outre le narcissisme à tendance pervers a besoin d'un faire valoir, parfois d'une proie pour le vrai PN.

Ce type de profil crée souvent un lien de dépendance avec certaines personnes peu proches, elle rend service, aide mais seulement par désir de reconnaissance et de valorisation.

Vers quel homme ira t-elle ?
N'oublions pas que Marion complexe, qu'elle  recherche auprès de l'autre la bienveillance, l'amour inconditionnel de l'enfance, la reconnaissance éperdue.

Elle fuira l'homme mature, ayant réussi, car elle pourra jamais le dominer, pour s'orienter vers l'homme en situation précaire, sans réelle profession et parfois vers le fragile, tendre.
Celui qui vit dans la frustration d'un désir professionnel raté, elle proposera de l'aider, le soutenir dans son projet, qu'il le reprenne...Il sera tenté par l'idée.
Celui qui travaille beaucoup pour survivre, elle le persuadera qu'il vaut mieux que cela, qu'elle a besoin de lui et qu'une double activité la fait souffrir, car il est trop souvent absent...alors il lâchera une activité;
Celui qui sort d'une rupture amoureuse, qui doit recommencer sa vie, se cherche après un effondrement.
Le marginal, mais pas trop ou le gentil mais trop intelligent etc...

Marion s'adapte à l'autre, allant dans son désir, pour l'amener là ou elle le veut : en son pouvoir !

Lentement Marion tisse sa toile, rendant l'homme dépendant d'elle matériellement, en soufflant le chaud et le froid - valorisation et dénigrement-
Mais rien n'ira jamais puisque peu à peu le dénigrement, la dévalorisation prennent le pas, que cet homme amoureux, ne sait plus quoi faire pour lui plaire, qu'elle lui reproche d'être un bon à rien, de vivre à ses crochets.
Toutefois, elle ne satisfait pas de cet homme jugé inférieur, pas digne d'elle.

Anéantir l'autre, faire de l'homme sa chose et le mépriser pour cela, faire un enfant pour asseoir son emprise sur lui et le garder. Marion joue à merveille !
Elle trompe, ment en toute sérénité.

Que se passe t-il si cet homme se réveille, veut la quitter ?
S'ensuit, en généra,l un psychodrame que Marion mettra en scène très soigneusement :
regret "je n'ai pas compris que tu souffrais autant, excuses moi !"
chantage "je vais mourir sans toi, que deviendrais-je ?"
 ou " tu ne verras plus ton enfant si tu me quittes " etc, etc.

Marion n'accepte pas la rupture, son EGO s'effondre, elle mettra tout en place pour récupérer son MOI JE, celui qui en fera les frais : le monsieur.
Elle n'aime pas cet homme, puisqu'elle ne sait pas aimer, ni donner gratuitement, mais elle refuse l'échec qu'est cette perte de pouvoir.

S'il persiste dans sa décision, elle le poussera à bout quitte à provoquer de la violence pour "être la Victime" et qu'il paye cher sa liberté.

La solution de Marion
le remplacement en trouvant une autre proie pour recommencer le même film dans lequel le partenaire n'est qu'un pion, manipulable.

A noter : le rôle du père dans l'éducation détermine le rapport de sa fille à l'homme.
Si la mère est dominante, le père effacé nous avons une Marion en devenir.
Si c'est l'inverse, mère soumise, père dominant, la fille cherchera plus un homme d'un rang social élevé pour profiter des avantages de la situation.
Un facteur héréditaire et neurologique peut intervenir dans ce profil.

Un homme ayant ce profil de narcissique à tendance perverse jouera à peu près sur le même scénario, mais avec une approche différente. 
Le même fond mais dans une forme différente en fonction de la personnalité profonde, de l'éducation etc...
 Une rupture provoquée par la femme provoquera les mêmes réactions à quelques variantes près.

Avertissement : plusieurs facteurs créent une identité, cet article reste informatif et généraliste.

Vous aimez ce blog ou cet article, merci de le partager sur vos réseaux sociaux.
Retrouvez moi  sur Facebook

Me consulter en cabinet
 www.psychotherapie-laurence-rigody.fr 
Me consulter par téléphone/Skype ou mail, les infos sont ici :
 http://www.attitude-coach.com/p/comment-ca-marche.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de ne pas employer de propos racistes, orduriers, ni le style sms ou texto. Merci également de vérifier l'orthographe ! Les commentaires sont modérés (contrôlés), ils n'apparaissent pas de suite.Les commentaires doivent décrire une expérience de vie, votre comportement, vos ressentis pouvant servir aux lecteurs et lectrices de ce blog.

Pas de publicité personnelle ! Merci de me contacter via mail si vous désirez une parution