mardi

Amour et manipulation.La dépendance amoureuse "déguisée" !



Quand la dépendance amoureuse revêt son costume d'enchanteresse, porteuse
des doux chants d'amour, l'homme succombe à ces mélodies
enrobées de promesses.
Amour et manipulation, quand la dépendance se déguise en sirène !
Séduire, charmer pour "capter" l'autre.


Découverte !

Abordons une forme subtile de la dépendance affective, celle de la femme dominante consciente ou non de cet aspect.
Sa peur de l'homme, de l'abandon, la guide vers un profil d'homme particulier,  des hommes souvent
en recherche d'une mère, et/ou ayant souffert d'un manque affectif, et/ou en manque d'un repère masculin, d'un vide dans la relation au père. Des hommes ayant des difficultés professionnelles, sociales etc...
Je reviendrai dans un autre mail sur cela.
En résumé, ces hommes là se "cherchent".

Cette femme se présente comme indépendante, autonome, forte.
Selon son histoire personnelle, elle développera divers modes de fonctionnements.

Elle cherche à être indispensable, à gérer, organiser la vie de l'autre.
Convaincue que pour être aimée, il faut "tout donner", "tout faire pour l'autre".
Elle "veut" l'admiration de son partenaire, être celle sans laquelle il ne sera rien, être l'unique!
Castration psychologique en vue pour le monsieur à l'identité déjà fragile, mais pas seulement pour ce profil d'homme trop fragile.


 Un homme plus macho tombera dans ce même piège, car cette adorable enchanteresse de l'amour saura flatter l'ego du monsieur, un narcissique se laissera facilement séduire, mais ruera bien vite contre l'intrusion.

Car telle est bien l'objectif de la "demoiselle", faire de l'autre son objet, rendre l'autre dépendant d'elle "rassure" et "sécurise".
Elle attend de l'autre, par sa manière de tout prendre en charge, un amour inconditionnel.
Ce comportement est, normalement, inconscient, heureusement pensez vous !
Oui, pour le heureusement.
Mais,
il s'agit bien de manipulation.
Le temps agit de diverses façons sur ces couples "dysfonctionnels".

Cette femme "dominante", va se lasser du monsieur, se plaindre de son
incompétence à agir, menacera de le quitter, et le quittera pour un autre auquel elle s'accrochera, reproduisant la même histoire.
Si l'homme se rebelle, reprend son "masculin" en main, la dominatrice se métamorphose en femme soumise, qu'elle était déjà sans le savoir ou en une infâme chipie!
Une certitude, ce type de femme est incapable d'exister sans un "homme" amoureux d'elle.
Et, pour y parvenir elle déploiera des comportements la rendant "indispensable"
Certains couples "survivent" dans ces schémas, si chacun y trouve son compte.

Pourquoi et comment un tel comportement s'inscrit dans la personnalité ?
Divers facteurs interviennent.
La liste ci-dessous n'est exhaustive, loin de là !

Certains enfants, idolâtrés par les parents développent
ces schémas, car l'amour inconditionnel des parents les conduit à
rechercher ce style d'amour.
Les carences affectives génèrent des manques, asservir l'autre, en faire " sa chose"
rassure ceux et celles élevés (es) sans amour. 
Attention, tous les enfants carencés en affect ne deviennent pas manipulateurs

Si je décris dans ce message un comportement féminin, les hommes ne sont pas épargnés par ce mode de fonctionnement.

Une femme "maternante" aura ce style de comportement.
La question suivante interpelle : cette femme aime t'elle réellement ?
A sa façon oui, mais le désir d'emprise sur l'autre domine.
Poussé à l'extrême ce profil peut cacher la perversion narcissique
Est-ce une dépendante affective : je penche pour le non, cela fait partie de sa stratégie
et n'oubliez pas  qu'elle redoute plus que tout l'abandon !

En conclusion :
soyez prudente et prudent avec celui ou celle, donnant plus que vous ne
demandez,  en amour comme en amitié, celui ou celle voulant votre bien "à tout prix", ceux
sachant mieux que vous ce qui vous est utile.

Voici un aspect de la dépendance affective et amoureuse assez complexe car difficilement décelable dans laquelle nous trouvons ce schéma du "maître et de l'esclave" ne pouvant se passer l'un de l'autre...

Pensez à lire les autres messages sur la dépendance affective, indiqués dans le libellé sur la gauche du site, il y a un lien entres eux, dans chacun vous y découvrirez des informations.

Quelques citations à méditer !
Le paradoxe de l'amour réside en ce que deux êtres deviennent un et cependant restent deux. [Erich Fromm]
******
Aimer, ce n’est pas se regarder l’un l’autre, c’est regarder ensemble dans la
même direction  (Proverbe d'Antoine de Saint-Saint-Exupéry 


Pour conseil, soutien ou suivi
 je propose des séances par téléphone ou Skype : voir le menu contact 
et psychothérapie, psychanalyse etc...
Paiement sécurisé par CB via Paypal
Pour un conseil, une question : 
je propose par mail un forfait Question/Réponse à partir de 15 euros

Pour me consulter en cabinet sur Gassin voir ici


                                   

7 commentaires:

  1. Pour lire tous les messages sur la dépendance affective, reportez vous à droite du site "libellés" des messages et clic sur "dépendance affective.
    Bonne lecture.
    Laurence

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour, merci pour votre site. Je reconnais "cette fille", et pour cause, c'est moi!! La fille indépendante et charismatique qui se retrouve soumise et angoissée dès que l'autre reprend sa place... Hé bien, c'est compliqué à gérer pour tout le monde!!

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour,

    Merci pour cet article! Je reconnais bien "cette fille" car c'est... moi-même! Si je me regarde en face, je suis cette fille indépendante et sur d'elle qui se révèle tellement soumise et implorante lorsque l'histoire change de direction... Hé bien même lorsqu'on s'en rend compte.. c'est compliqué de trouver un comportement plus équilibré!

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour, en prendre conscience est déjà un pas.
    Le complexe du "mal aimé" ressort lorsque l'autre prend des distances.
    Essayez de canaliser vos émotions, donc de réfléchir à ce que vous ressentez...tristesse, peur de...désir d'emprise etc...
    Reportez vous à d'autres articles dans lesquels j'explique comment mettre en pratique la modification de schémas cognitifs (pensées)..Et n'hésitez pas à voir un psy comportementaliste.
    Bonne journée à vous.
    Laurence

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour, merci également pour cet article. Ayant vécu 4 ans et demi avec ce type de fille j'en garde des bons et des très mauvais souvenirs. Au début tout va bien, cette fille dans l'espoir de vous rendre amoureux fait tout (absolument tout) pour vous séduire, se transformant même en femme objet. (Elle offre toute son attention, son corps, beaucoup de cadeaux, elle prend tout le temps de nos nouvelles, elle veut que l’on soit toujours bien,…) On est dans la phase coup de foudre qui n'en est pas vraiment un. C'est bien une mise en scène pour nous faire changer nous, les hommes. Elle s’attache. Son but est bien de nous contrôler et nous manipuler pour répondre oui à tous leurs caprices et leurs demandes (dire non est très mal vu). Elles veulent être adulée. Ce genre de fille croit à un prince charmant, un idéal qui n’existe pas. Elles pensent en effet que l’on va combler leurs besoins, leurs manques affectifs mais c’est comme remplir un vase cassé, il n’y en a jamais assez. Ces filles sont très mais vraiment très fatigantes, étouffantes, … Je retrouve bien la position du maitre qui veut toujours garder son esclave à proximité car nous sommes transformés en objet. La fin de notre relation est une catastrophe. On fuit comme on peut, on a plus envie de passer de temps avec elle, ça nous étouffe, on veut prendre un peu l’air, on commence à mettre des distances mais madame déteste la distance et que l’on ne s’occupe plus d’elle. Elle se sent moins aimées, moins désirée et là c’est la catastrophe. N’ayant plus assez d’attention elle rentre à nouveau dans la séduction mais avec d’autres hommes pour se ressentir aimée > c’est le bateau qui coule et c’est le début d’une nouvelle histoire voué à l’échec.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vécu cela et j'ai mis fin à la relation après 4 années tumultueuses ,sauf,la première et un peu plus.Vu que je n'arrivais pas au résultats attendu,elle s'est désintéressée de moi,ne m’empêchant pas de la voir mais,seulement quand elle en avait le temps ou,plutot,quand elle avait le temps pour autre chose que moi mais,qu'elle me casait dans son espace temps.Amoureux d'elle,l'aidant dans sa reconstruction de femmes (qui fut soumise),homme gentil et compréhensif,elle m' a démoli en tant que tel,je me sens coupable alors que la souffrance m'était imposée et ignorée.J'étais devenu un objet!Couvert de cadeaux pendant des mois,porté aux nues par ses soins,'étais la providence pour elle,jamais aucun homme lui avait donné autant d'amour et d'importance.Etrangement,j'étais caché pour certaines personnes de son entourage,elle ne parlait pas de moi,évitait de participer à certains de ces évènements et,quand elle parlait de moi,elle inventait des histoires qui me mettait en valeur.Elle me disait tout le temps que je ne saurais jamais la quitter et vivre sans elle et moi,comme un âne je la complimentais sur sa force,son autonomie et sur sa beauté.Chemin faisant,certaines choses ont commencées à me déplaire et j'étais bien devenu un électron libre jusqu'à ce qu'elle m'attire à nouveau.Et pourtant,lors de mes anniversaires ou autres (très rares ) occasions,elle se montrait aimante,tendre,etc avec moi,mais j'ai compris que c'était pour être mieux admirée dans les différents rôles qu'elle jouait.Les cadeaux qu'elles me faisait (de plus en plus rares )m'étaient interdits d'être emportés avec moi,ils devaient rester chez elle !!!! Après 2 mois de séparation,les dégats sont intactes,ma souffrance,mon image d'homme et ma culpabilité sont aux premiers plans et parfois je me dis que je n'arriverai jamais à l oublier car,moi,je lui ai donné tout mon amour.....

      Supprimer
  6. Merci pour ce témoignage.
    Cordialement.
    Laurence

    RépondreSupprimer

Merci de ne pas employer de propos racistes, orduriers, ni le style sms ou texto. Merci également de vérifier l'orthographe ! Les commentaires sont modérés (contrôlés), ils n'apparaissent pas de suite.Les commentaires doivent décrire une expérience de vie, votre comportement, vos ressentis pouvant servir aux lecteurs et lectrices de ce blog.

Pas de publicité personnelle ! Merci de me contacter via mail si vous désirez une parution