mardi

Comment l'image du couple parental dessine votre vie amoureuse !

Quel lien y a t-il entre l'image que vous avez de vos parents et votre vie amoureuse ?
Comment l'image du couple parental peut-il influencer notre vie affective ?
Comment les enfant "voient-ils" le couple parental

N'oublions pas que nous sommes sous l'influence de l'ambiance qui domine le foyer, du rapport qu'ont les parents entres eux et de l'environnement durant des années...
de la naissance à l'adolescence et même au delà !
Ces premières longues années sont déterminantes  au niveau de la personnalité et de l'image intériorisée des parents et de la façon dont ils vivent leur propre amour.

Aujourd'hui nous nous intéressons aux parents, au lien les unissant, à leur entente, à ce qu'ils montrent d'eux, bref à tout ce qui constitue le sentiment amoureux.

Véhicule au combien marquant pour définir le genre de couple que nous souhaitons créer.

Inconsciemment et dès le  début, une image se dessine dans notre esprit :
Qui fait quoi ?
Qui se soumet le plus rapidement ?
Qui est le plus calme, le plus stressé, le plus tolérant ?
Comment communiquent-ils ?
Qui écoute le plus l'autre ?
Semblent-ils et sont-ils heureux, bien ensemble ?
Privilégient-ils des moments rien que pour eux ?
Se disputent-ils, un peu, beaucoup, pas du tout ou passionnément ?
Et à quelle cadence ?
Les pensez-vous amoureux l'un de l'autre et le montrent-ils ?
Voyez-vous l'un ou l'autre peu épanoui ?
Ce couple est dysfonctionnel ou pas ?
Etc.Etc.

Le coupe formé par les parents, la nature de leur relation distillera le désir de reproduire ou de fuir cette image initiale

Voici quelques exemples de couple à affiner selon votre expérience !

Un couple uni sur la durée, à l'écoute l'un de l'autre véhiculera une image forte et solide de la relation.
Le désir sera de reproduire le même schéma avec parfois l'appréhension de ne pas y arriver.
Ce qui est logique puisque ni vous, ni votre partenaire n'êtes papa et maman.
Vos personnalités diffèrent de celles des parents, donc 
votre relation ne sera pas un copié/collé de l'image parentale.
Si vous l'acceptez, votre relation peut parfaitement fonctionner.

Info psy : ne recherchez pas à faire comme eux, votre bonheur vous appartient en propre, centrez vous sur vos besoins personnels !

Un couple dysfonctionnel, dans le conflit récurrent distillera aux enfants une image de tension, de mal être insécurisant.
Votre désir sera de ne surtout pas revivre ce même schéma de couple dans lequel l'équilibre ne règne pas, l'entente semble toujours éphémère.
Des parents vivant dans le conflit permanent, dans les reproches font peur à un enfant, qui ne se sent pas en sécurité. 
Le risque ; en voulant impérativement ne pas vivre comme eux, s'orienter vers une personne ne vous correspondant pas du tout.
Vous n'êtes pas eux, ne l'oubliez jamais,
ici aussi acceptez ce couple parental sans l'associer à vous, n'ayez pas peur de l'échec, ne vous brimez pas, soyez souple avec vous-même.

Info psy : apprenez à vous affirmer sans éclat, si vous êtes anxieux, stressé ce qui est malheureusement la conséquence de l'insécurité ressentie dans l'enfance faites un travail sur vous.

Le couple dominant/dominé, vous aurez sûrement l'image d'un parent malheureux, subissant le caractère de l'autre.
Si c'est la mère qui se soumet et que vous êtes une fille, vous pouvez rejeter l'image de la mère, donc de la femme, tout en détestant le père.
Sur le fond vous vous sentez proche de votre maman.
Si vous êtes un garçon, l'image sera plus dualitaire, vous en voulez au père, mais n'acceptez pas la souffrance de la mère.
Si c'est le père qui se soumet, la fille le plaindra mais le critiquera plus tard et son crédo sera "jamais je n'aimerai un tel homme"
Pour le garçon, il rejette l'image d'un père auquel il ne peut s'identifier, trop mou, lâche. Vis à vis de sa mère elle peut devenir le modèle de femme forte...
Vous l'avez compris ce couple parental sèmera le doute avec la tentation de reproduire ou de fuir.
Tout dépend de votre personnalité, de votre capacité à prendre la hauteur vis à vis de l'image.

Info psy : apprenez à développer la tolérance à l'autre, en l'acceptant. Pour éviter la soumission travaillez l'estime de vous-même

Le couple passionnel, ils s'aiment nul ne peut en douter, ils se déchirent pour mieux se retrouver. Une image volcanique symbolise ce couple.
Cris et chuchotements, tendresse et colère se succèdent.
Sont-ils pareils avec leurs enfants ?
Peut-être. 
En général l'image  de cette relation parentale sera belle.
Mais peut apeurer un enfant en soufflant le chaud et le froid surtout si la relation passe avant les besoins de l'enfant...mais rien ne peut certifier cet aspect.
Si tel est le cas, un enfant doutera, en manque de confiance et comment faut-il aimer pour l'être ?
Quelle image aura t-il de sa vie amoureuse, comment peut-il concevoir la relation affective ?
Le même schéma sera au rendez-vous ou bien la recherche d'une histoire "posée" titillera l'enfant devenu adulte.
Aimer oui, mais dans le calme.
Question de personnalité et de l'ensemble de l'éducation, dont le rapport avec chaque parent joue un rôle primordial.

Info psy : trouvez un équilibre dans un juste milieu et surtout apprenez à vous rassurer.Le risque est la dépendance affective, la peu de s'attacher et de souffrir.

Le couple "coincé", il en existe de nombreux. Ils sont discrets, en retenue permanente, "faut pas montrer ses sentiments en public", pas de geste tendre, ni de démonstration affective face aux enfants.
Ils ne se disputent pas, du moins, si ils le font c'est dans l'intimité ce qui est plutôt positif.
Quelle image teintera l'esprit de l'enfant devant tant de "froideur", car il retiendra cet aspect avec un questionnement : "s'aiment-ils vraiment ?"
Inconsciemment, ce tempérament trop réservé des parents sèmera de la confusion. 
Est-cela l'amour ?
Le problème est que de tels parents sont très souvent peu affectueux avec les enfants, les câlins, les bisous trop rares.
L'enfant se sentira aimé, mais il lui manquera "ce petit quelque chose" qui se manifestera chez l'adulte par une difficulté à montrer, exprimer son affection par des gestes tendres.

Info psy : Apprenez à cultiver votre vulnérabilité, donnez vous le droit d'oser afin de dépasser vos blocages.

Je vous conseille de consulter ces articles  de psychanalyse Jungienne pour en savoir plus sur notre construction identitaire :



Cet article est informatif, généraliste, il dépeint de profils types, la réalité est toujours plus complexe.



Me consulter en cabinet
Me consulter par téléphone/Skype ou mail, les infos sont ici :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de ne pas employer de propos racistes, orduriers, ni le style sms ou texto. Merci également de vérifier l'orthographe ! Les commentaires sont modérés (contrôlés), ils n'apparaissent pas de suite.Les commentaires doivent décrire une expérience de vie, votre comportement, vos ressentis pouvant servir aux lecteurs et lectrices de ce blog.

Pas de publicité personnelle ! Merci de me contacter via mail si vous désirez une parution