vendredi

Infidélité ! Pardonner ou non ?


Je re-publie cet article sur l'infidélité, thème ô combien sensible, source de tant de souffrance et de mauvais choix !

L'infidélité une blessure narcissique à dépasser ou pas !


Infidélité ! Pardonner ou non ?

Quand le narcissisme et l'Ego prennent le pas sur les sentiments, le mental pousse à rompre, réflexe premier de le manifestation d'un "Moi je" blessé ! 

 L'infidélité bouscule, pervertie l'image que l'on a de soi-même.
 Des questions récurrentes et communes à tout le monde jaillissent, polluent le mental :
qu'à t'elle ou il de plus que moi ? Pourquoi cela m'arrive ? Qu'ai je fais ? Comment oses tu ? 

Le pardon est-il possible ?
Non, peut être, oui !
Question :
De quelle infidélité parlons nous ? De celle impliquant une double vie, ou de celle type dérapage d'une nuit ?
Autres facteurs à prendre en compte : la durée et le type de relation. 
Qui trompe : homme ou femme ?

Le réflexe premier, tant la blessure narcissique est puissante, est la colère, la haine, l'effondrement.
Adultère rime souvent avec mensonge, ceci complique encore plus cela, comme nous le savons toutes, les femmes détestent le mensonge, ceci ne signifiant nullement que nous en soyons incapables.
"Trahison, je  suis trahi(e) "



Impossible pardon :
Vous en restez là, sur ce sentiment de gâchis, de trahison, ne chercherez pas à comprendre, à vous remettre en question ? Le jugement sera sans appel. 
C'est la rupture ferme et définitive.
Il ou elle va voir ailleurs, pourquoi ?
L'adultère est souvent l'arbre cachant la forêt, à savoir la faillite du couple, le vide, le manque en tout, symbole d'une relation "morte".
Qu'importe l'histoire du couple, ce qu'il a construit, crée et partagé de joie et de galère, le nombre d'enfants, la cause de l'infidélité : passagère ou durable, la rupture est irrémédiable !

Le faux pardon :
 Le pardon de façade !
Plus objectivement de faux prétextes incitent à ne pas rompre : la peur de la solitude, le jugement des autres, sauver les apparences, des raisons matérielles etc..
Et celui, ô combien revanchard : "je te garde" mais, tu me le paieras jusqu'à la fin de ta vie (n'est pas verbalisé si clairement) ! Quand la rancune domine ce type de "faux pardon" le tribu pour le règlement de la dette"adultère" pèse lourd pour le (la) pardonné(e) !

Hypothétique pardon :
    Vous l'aimez, le désir de pardon vous tente, MAIS comment relancer le couple, retrouver la confiance en l'autre, ne plus vivre dans le doute et la méfiance ?
La fêlure n'est pas encore cassure.



    Vous envisagez un break, un espace pour faire le point le temps de "digérer" votre souffrance, tester votre capacité à comprendre pour pardonner vraiment. Le futur se conjugue en un énorme ?
    L'attitude de" l'infidèle" sera déterminante dans votre décision.

 Soit il (elle) dialogue, comprend votre peur du lendemain, n'élude pas vos questions, prouve son amour..
 Soit il (elle) se réfugie dans un déni, une minimisation de son acte "ce n'est pas si grave que ça" ou vous culpabilise "si tu étais plus ceci et moins cela" etc...


Sincère pardon :
   Cette infidélité, si elle blesse, perturbe n'aboutit pas à la destruction du  couple.
Elle est le révélateur d'un mal être, de non-dit, un avertissement d'une perte de regard sur l'autre, d'une lassitude  et du besoin de redécouvrir le plaisir de la séduction.
Homme et femme sont égaux dans ce désir de plaire.
  Celui pardonnant l'adultère dépasse l'Ego, provoque une remise en question positive du couple, qui s'appuyant sur cette faille, tricotera une nouvelle relation plus ouverte, épanouissante.

L'infidélité comme booster de couple ?
 Oui, car c'est une prise de conscience que rien n'est acquis, ni l'amour, ni l'autre.
Une histoire d'amour, une relation pour ne pas s'étioler, exigent des protagonistes une attention à l'autre.




Quelques chiffres :
8 à 10 % de femmes sont infidèles.
20 à 25 % des hommes le sont également.


Pourquoi les hommes le sont-ils plus que les femmes ? 
Caricature ou réalité ?
Histoire de gène, de culture.
L'homme différencie le sexe de l'amour.
L'homme identifie sa virilité à sa sexualité.
  Le débat est ouvert.

Question :
L'être humain est-il réellement fait pour la monogamie ? 
Quel est le poids de l'éducation judeo-chrétienne, des normes sociales dans l'appréciation que nous avons de l'infidélité ?

Pourquoi certains êtres sont-ils plus infidèles que d'autres ?
 La recherche de l'amour et/ou d'un(e) partenaire idéal incite à multiplier les relations dans une quête sans fin de : "la relation idéale".
 Un homme ayant quelques problèmes sexuels ou une femme n'ayant pas de plaisir sont dans la même thématique que ceux indiqués ci-dessus.
Un vide intérieur, le manque d'estime de soi, la carence affective sont des facteurs d'infidélité et bien d'autres encore.

Conclusion.
Le pardon, dépend de la nature de l'infidélité, du degré d'amour des 2 partenaires, de leur équilibre personnel, de leur maturité, etc..
Le pardon est plus aisé lorsqu'il ne s'agit que d'une aventure passagère.
Une relation adultère sur la durée, cache une un vrai problème de couple.
Le manque de désir de l'autre indique une lassitude, ou un rejet si l'un est dans le reproche permanent,
celui ou celle ne se sentant pas "reconnu" cherchera ailleurs.
Certains couples vivent dans un consensus, l'infidélité admise comme moyen de pérenniser une relation dans laquelle le désir n'est plus, alors que l'amour existe encore. Je parle des vieux couples, certains le sont au bout de 5 ans !
L'infidélité à répétition ?
 Alors là, je vous laisse le choix de la suite.

Je vous livre ce que j'entends en consultations sur ce thème de l'infidélité.
La précipitation dans la rupture, suite à une blessure narcissique conduit certaines femmes à regretter leur décision.
Les hommes quittés pour adultère vivent dans le regret, ceux-là aimaient leur femme, le sexe c'était pour le fun !
Les couples ayant survécus à l'adultère en sortent grandis, plus forts et complices.

Le vrai "pardon" c'est l'acceptation, sans rumination et reproche à la moindre chose, un couple ne peut se construire qu'à ces conditions là.
Toute situation est envisageable, à condition de bien la vivre.


Sans parler d'infidélité, un couple ne survit pas longtemps dans le conflit, le reproche. L'amour s'y éteint peu à peu.



Vos avis sur le sujet sont les bienvenus. 
Des commentaires anonymes sont possibles, alors n'hésitez pas !
  

   Besoin de soutien, d'un suivi...
 Une psy àu téléphone*
www.attitude-coach.com
Paiement sécurisé via Paypal avec ou sans compte.

Me consulter en cabinet à Ste Maxime ou Gassin
Les informations sont ici :
www.psychotherapie-laurence-rigody.fr

15 commentaires:

  1. Bonjour et merci pour cet article.

    Trompée depuis des années, je n'en ai eu la certitude que récemment, malgré de nombreux doutes que je n'avais jamais pu (ou voulu) vérifier.

    Aujourd'hui, je suis dans l'attitude du "faux pardon" dont il est question dans votre article. Je n'admets pas que mon homme m'ait trahie, mais je continue avec lui. Sûrement d'abord par lâcheté. Ensuite par peur de la solitude et aussi pour essayer de croire encore que tout est rose dans mon couple, que "tout baigne".

    Mais aussi, depuis cette blessure, je suis une écorchée vive, j'ai envie de blesser en paroles les hommes autour de moi, j'ai l'impression d'avoir constamment mes griffes sorties, prête à blesser qui m'approchera, je suis complètement désabusée.

    Je crois que dans mon cas, ce qui m'a fait le plus de mal est d'avoir perdu mes illusions par rapport au couple, que j'imaginais tel celui de mes parents (toujours heureux ensemble après 47 ans de mariage...).

    J'ai envie de faire payer tout ça à mon homme et en même temps, je ne peux m'y résoudre. J'ai peur de tout perdre en ayant voulu trop lui en demander. Après tout, ce n'est qu'un homme...

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir à vous qui exprimez une telle souffrance face à la trahison. En cherchant à vous venger "lui faire payer", ne risquez vous pas de vous perdre un peu plus ? La haine entretient la souffrance, ne vous punissez pas de ne pas vouloir, pouvoir le quitter...Vous l'aimez encore ? Ecouter votre coeur sera peut être source de tranquillité et d'acceptation, la tête raisonne trop...
    Il s'agit de nuancer vos espoirs, entre le tout rose d'un futur souhaité et le trop sombre la juste dose doit être dans la recherche d'équilibre du couple à reconstruire sur d'autres bases.
    Bien à vous. Laurence

    RépondreSupprimer
  3. Oui, vous avez parfaitement raison, à mon sens, en disant qu'il faut écouter son cœur, en gardant à l'esprit ce qui s'est passé pour "nuancer" ma vision de l'avenir.

    C'est ce que j'essaie de faire, car quand je parle de "vengeance", je ne crois pas en être capable. Je sais que si satisfaction il y a suite à une vengeance, elle n'est que de courte durée et n'apporte pas la paix. Donc, j'ai pesé dans le silence de mon cœeur le pour et le contre, et j'en suis arrivée à la conclusion que :

    - soit je me venge. Dans ce cas, je le perds définitivement, mais est-ce vraiment ce que je veux ?? J'en doute, car je ne peux pas imaginer la vie sans lui. Amour, quand tu nous tiens !).

    - soit je continue en sachant tout cela mais en profitant de chaque instant que la vie m'offre à ses côtés, malgré tout.

    Tout cela est encore un peu confus dans ma tête, mais je veux encore y croire. L'avenir me dira si j'avais tort ou raison.

    Cordialement.

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour, les réponses sont dans vos questions !
    Mieux vaut quitter que de s'enfermer dans un "tu me le paieras" n'apportant que désillusion et frustration. Tout dépend du comportement de votre époux à ce jour ? Entre aveuglement total, confiance absolue ou méfiance intégrale, comme en tout la réalité se situe plus dans un "je sais le danger, j'en prends compte j'agis en fonction mais il ne m'obsède pas, j'opte pour le bien être mentale".
    Bon weekend à vous.
    Laurence

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour moi aussi je suis dans cette situation multiples infidélités mais pas que d'un soir monsieur est amoureux même s'il dit m'aimer la je sature je sais plus quoi faire j'ai déjà pardonné tellement de fois fait avancer mon couple mais la c'est trop dur de l'entendre parler comme ca avec d'autres c'était moi son trésor ca raison de vivre la mère de ses bébés mais malheureusement je ne suis pas unique . Il le dit que c'est des fois la fautes que je suis pas assez attentionnée envers lui mais après une double vie encore et tjs plus de mensonges je peut plus des que je regarde dans son portable une nouvelle histoire est née . Suis je faite pour lui dois je m'accrocher encore après trois enfants une maison construite ou dois je lui rendre sa liberté aidez moi j'en peut plus c'est plus du désespoir s'il y a avait pas mes bébés je ne serais plus de ce monde depuis longtemps c'est une déchirure a chaque nouvelle fois je suis a bout de nerfs envers tout le monde j'en veux a la terre entière surtout la jante féminine mais c'est a moi que j'en veux ke plus apres mon mari . Suis je un cas désespérée? ???

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour, les commentaires sont modérés et août étant le mois des vacances j'éteins tout.
    La question à vous poser devrait être : "Est-il fait pour moi?" et "que fais-je dans ce couple ?".
    Avez-vous les moyens et désirez-vous le quitter ? Etes-vous dépendante de lui financièrement ?
    Un conseil : selon vos moyens financiers, consultez un psy en cabinet ou un centre médico-psychologique.
    Partir ou rester, vous seule pouvez le décider.
    Sachant que ce qui vous semble insurmontable (partir) à ce jour sera, avec le temps, porteur de libération.
    Vous préférez rester ! Assumez-le totalement et vivez pour vous.
    Ce site n'a pas vocation de répondre en détail au message, je vous conseille de voir des professionnels dans votre région.
    Bon courage pour le futur.
    Laurence


    RépondreSupprimer
  7. Bonjour. On s'est retouvrés après 25 ans...il a quitté sa femme et ses enfants pour moi.Il avait toujours espéré me retrouver. Je suis tombé très gravement malade au bout de 6 mois.Un peu plus d'un an après notre rencontre, il s'est inscrit sur un site de rencontres "chaudes", a écrit sur un blog déclarant sa flamme à une autre femme avec les mêmes mots que ceux qu'il disait me réserver. Il a rencontré 3 ou 4 femmes. A couché avec 2 et a tester (sans aller jusqu'au bout dit il ) le club échangiste.Il affirme avoir décidé, d'arreter avant que je ne découvre tout ceci. Il me dit que c'est la peur de me voir mourir, la peur que rien ne soit plus comme avant qui l'a fait agir ainsi.C'était il y a 6 mois. J'ai voulu continuer. je me suis battue pour "oublier". Aujourd'hui je sais que je pourrais jamais vivre avec ça. J'ai décidé de le quitter.Je suis dévastée. Pourquoi ? addcit du sexe, égocentrique, juste infidèle?

    RépondreSupprimer
  8. pour moi la trahison n'a pas de pardon ..si on pardonne c'est accepter d'avoir ete blesser inutillement et c'est vous qui allez en souffrir...pourquoi se torturer a ce point a moin d'etre masochiste..si l'autre ne reconnait pas votre valeur au moin reconnaisser la votre !

    RépondreSupprimer
  9. Je suis récemment séparé après d'inonbrable infidélité et je ne comprendrais jamais ce qui a pu le pousser à faire ces gestes. Il a été infidèles à toutes ces conjointe et je suis la dernière sur là liste. Oui notre relation étais conflictuelle mais non il ne manquais de rien avec moi. Cette relation m'a détruire et j'espère être capable de me refaire et faire de nouveaux confiance. Svp dites moi pourquoi une personne à tant besoin de faire ce genre de choses.

    RépondreSupprimer
  10. Il a toujours été infidèle...vous avez la réponse, il le fut avec vous comme avec les autres.
    Comprendre que ce n'est pas vous en particuliers qu'il a trompé..l'erreur fut, si vous étiez au courant dès le départ de ses infidélités, de penser qu'il serait autre avec vous...
    C'est la relation qu'il a avec "la femme", avec la sexualité qui sont problèmes. Cdlt. Laurence

    RépondreSupprimer
  11. Merci et oui je croyais qu'il serait différents avec toute ces belle parole..... J'ai malheureusement espoir qu'un être humain peux être bon et changer mais j'ai compris a mes dépend que cela ne s'applique pas pour lui! Après un mois de séparation, je vais déjà un peu mieux alors que lui a commencé dès le lendemain à courir les chemins

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour, il y a 3 mois j'ai découvert des messages dans le portable de mon mari d'une collègue que je ne connaissais pas. Avec beaucoup de mal il a fini par m'avouer avoir eu des relations sexuelles avec elle. Après bientôt 9 ans de mariage et 15 ans ensemble 3 enfants je n'en revenais pas. On a eu un passage difficile surtout à cause de son travail et ses horaires pourtant il a pris le temps d'avoir une aventure. J'ai décidé d'abord de pardonner mais je me rends compte que je n'y arrive pas cette histoire m'obsède et elle remet en question la perception de notre couple et de mon mari. Je souffre tellement et je me sens si fatiguée que je n'ai pas la force de continuer. Pourtant cette histoire à son sens reste une terrible erreur. On essaye de passer beaucoup de temps ensemble il est très attentionné mais je n'arrive pas à surmonter cette blessure "narcissique". Pour moi la fidélité reste le fondement du couple et je n'accepte pas qu'on se réfugie dans les bras d'une autre au lieu d'affronter ses problèmes et trouver des solutions.

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour
    Moi j ai rencontre un homme récemment après avoir connu des hommes qui ont fini par me tromper ... De ce fait c est vrai que je suis assez méfiante et début septembre cette personne est venue passer une semaine chez moi mais a un moment elle a passe presque toute la nuit au tel avec sa famille ses amis qui habitent dans un autre pays avec décalage horaire ... Moi je me suis sentie frustrée abandonnée surtout que je m étais faire une autre idée de cette semaine a deux ... Du coup j ai eu ine phrase maladroite en lui disant " quand on vient chez quelqu un on ne se comporte pas comme ça ..." Car j avais le sentiment qu il n avait pas compris ce que j avais ressenti moi seule dans la chambre et lui en bas passant ses appels et depuis la relation n est plus pareille il me parle assez souvent de cette fameuse phrase me dit qu il lui faut du temps pour accepter que j ai cassé quelque chose ...

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour.
    Je suis marié depuis 12 ans.
    Jai recu en juin dernier sur messenger un message d une femme portant le meme nom que moi.
    Elle se positionne en victime me demande pourquoi je l insulte par message sur son pare brise, me demande qui je suis et sans attendre ma reponse envois une photo de mon conjoint avec une enfant de moins de 2 ans a ses cotés.
    C est aisin que jai decouvert.
    Il etait en deplacement en Guyane durant 4 mois où il a rencontré cette femme elle aussi marié et mere de 3 enfants dont 1 d un autre.
    Elle avait 40 ans..
    Ils ne se sont pas protégé, elle lui a annoncé son etat de grossesse apres son départ.
    Elle a quitté son conjoint avec ses enfant et est venu s installer a 5 min de notre maison.
    Elle a refusé d avorté car d origine Djiboutienne musulman.
    Depuis son arrivée ils ont poursuivi leur relation.
    Il dit qu il s est senti piegé, pris dans un étau. Qu il ne voulait pas me faire souffrir, qu il désirait nous protéger.
    Depuis cette annonce ou jai beaucoup souffer et remise en question j ai decidé de poursuivre ma relation.
    Certe il a fauté, il devait se protegé mais cette femme est pire que tout.
    Comment peut on imposé un enfant dans de tel condition.
    Elle lui a demandé de reconnaitre la grossesse il la fait.
    Elle lui demandait de l argent des sommes allant de 170 a 300 euros par mandat lorsqu il etait a nouveau a l etrangé il la fait.
    Jai decouvert tout cela sur une consersation boite mail.
    Je m etais tjs dit qu il faisait aller pour retardé le moment ou j apprendrai.
    Depuis que jai lu leur concersation c est une fois de plus tres compliqué.
    Il lui disait l aimer tres fort. il employait les memes mots qu avec moi. La seule difference c est qu elle est douce et belle.
    Aujourdhui et 15 jours apres ce terrible choc il n a plu de contact. il a rompu. Il dit etre liberer d elle.
    Ne pas ressentir de manque ni pour elle ni pour cet enfant.
    Il n a jamais pris son role de pere il se sentait au fond du trou..
    Il veut poursuivre avec nous et me demande comment m aider pour aller mieux.
    Il semble sincere...

    RépondreSupprimer
  15. Mon homme ma trompé avec ma cousine d'eux jour après la sorti de la maternité. Je suis en souffrance on est sur le point de se séparer car il me dit qu'il aime deux sauf entre nous il n'y a plus rien et c'est à cause de ma grossesse qui a eu sa il sais senti delaisser il croyais que je ne laimai plus. Je c'est j'ai ma part de responsabilité. Mais après l'avoir su je lui est mi un coup de point j'aiparler a trop de gens qui le juge je lui fait toujours des reproche en même temps il ne veux pas arrêter cette relation avec elle donc tant quel est la je peux faire que sa il couche avec elle etc avec moi il ne veux plus sa car par rapport a la blessure. Je veux lui pardonner mais je souffre tellement que émotionnel mentalement et physiquement je n'arrive plus à rien sauf encore à m'occuper de mes enfant je me maquille pour cacher ma tristesse. Je l'aime de tout mon être et ma tout donner. Mais lui veux la séparation pour construire du parentale et familial et voir par la suite se qu'on peux avoir. Comment faire pour que j'arrête tout c'est reproché et lui pardonner j'aimerais des solutions car je le fait souffrir mais je souffre aussi de faire sa mais incontrôlable

    RépondreSupprimer

Merci de ne pas employer de propos racistes, orduriers, ni le style sms ou texto. Merci également de vérifier l'orthographe ! Les commentaires sont modérés (contrôlés), ils n'apparaissent pas de suite.Les commentaires doivent décrire une expérience de vie, votre comportement, vos ressentis pouvant servir aux lecteurs et lectrices de ce blog.

Pas de publicité personnelle ! Merci de me contacter via mail si vous désirez une parution