mardi

Dispute, quand le conflit sauve le couple ! Découverte


Quand le conflit sauve le couple. Découverte

Aimer pour le pire et le meilleur !





























On en parle beaucoup sur tous les tons, 
selon la situation, 
on aime, on aime !
On n'aime plus, chamaillerie, bouderie...
Et puis, parfois, l'autre agace, énerve, devient insupportable !

Pourquoi ?
Vivre à deux demande de faire des compromis et si l'un si refuse, la relation devient
bancale créant une frustration.
Un énervement personnel n'ayant rien à voir avec l'autre.
Il faut bien décharger son stress quelque part...
ah, est-ce vraiment la seule alternative ?

Une vie à deux c'est :
Joie, tristesse, euphorie, détresse, espoir et désespoir...
Vraiment l'amour se décline en une palette émotionnelle intense, dense en fonction de notre personnalité.

" Amour et déchirures"
Oui, il arrive parfois que les conflits provoque des déchirures,
 qui ponctuellement ne feront guère de dégâts,  qui récurrents laisseront des traces.

Comment éviter les conflits lorsque l'on aime,
vit avec l'autre, comment par instant ne pas s'opposer,
sans créer des tensions parfois lourdes de conséquences ?

Cela me  me semble inévitable !
Quand les personnalités, caractères, divergent que des étincelles n'apparaissent face à certaines situations.

Car, je le répète encore une fois, Aimer c'est être 2,
 chiffre symbole de dualité, de tiraillement.

Vivre, aimer sans jamais ressentir cette difficulté à exprimer sa personnalité parait complexe,
 il y a toujours
une situation demandant de s'adapter à ce que désire l'autre,
 voulu ou pas, il  faut bien accepter que le plaisir, désir de l'un, ne cadre pas avec les valeurs de l'autre, comprendre que son besoin, à un moment donné, ne cadre pas avec les codes habituels du couple.

 L'être humain n'est pas linéaire...
Si certain (e) reste d'une humeur constante,
la majorité  d'entres-nous a une tendance à vibrer sur un mode en dent de scie...
Aujourd'hui de bonne humeur, demain le poil chagrin rejaillissant sur autrui !


Aimer, relève parfois du paradoxe,
 nous oublions que l'autre est un individu à part entière
dont le comportement peut nous heurter,
 blesser encore plus si nous ne l'acceptons pas tel qu'il est.

Jusqu'où peut on aller dans le compromis avec soi-même sans y laisser
des "bouts" d'estime de soi ?
 Tout dépend de la situation cause de la tension...
et, là nous rentrons dans l'individuel,
 le "Moi"
et son seuil de tolérance, 
La légende de l'amour !
 sa souplesse,  son taux d'abnégation.
Facteurs variables !
La réaction soumise à la force de l'estime de soi-même,
 sera donc
le reflet de notre confiance en nous-même
 et
de notre capacité à comprendre, assimiler et accepter.

Mais un conflit n'est pas signe, loin de là, d'une mésentente définitive ni d'une rupture.

Mieux vaut dire qu'utiliser le silence qui à la longue risque d'exploser en un feu d'artifices de mots plus détestables les uns que les autres.

Rien de pire que le non-dit, l'évitement.

Oui, la dispute sauve le couple de l'enlisement dans la rancoeur.


Comment se comporter ?
Par le sourire, la dérision,
le silence en laissant glisser sur soi les propos de l'autre,
si les causes sont minimes.

Par le "non",
je n'admets pas cette attitude humiliante pour moi.
J'existe,
 j'ai le droit d'exprimer mon opinion sur le sujet, ce que je ressens.

Rentrer dans le conflit ne fera, parfois, que l'envenimer.
Si "aimer" doit conduire à la compréhension de ce qu'est l'autre,
qu'il (elle) ne peut donner que ce qu'il (elle) a,
il ne s'agit pas de tout accepter par peur de perdre l'autre.

Apprendre à doser.

Info : Attention à la manipulation !
Nous le sommes toutes et tous un peu, le jeu de la "petite" manipulation
consiste à amener l'autre vers son désir de faire ce qu'il, elle ne désire pas sur l'instant.
Quel couple y échappe ?
  Prudence car en surdosage elle conduit l'un des deux, celui qui se tait et accepte, à une perte d'estime de soi, rancoeur.
L' emprise de l'autre, auquel on ne donne pas de limites, peut s'avérer sur la durée une énorme source de frustration risquant de se transformer en bombe à retardement.


Certains mots blessants,
 certaines actions réactivent d'anciennes blessures, écornent l'image que l'on a de soi-même.
Apprenez à faire la part des choses, lucidement, prenez du recul avec les propos de l'autre, du contexte dans lequel les choses sont exprimées...
mais n'hésitez jamais, lorsque la situation relève de l'irrespect,
à affirmer votre désaccord

Si le conflit permet de faire une mise au point,
 donc de rebondir vers une relation plus souple en modifiant quelques codes inconscients, 
il est bénéfique pour la relation.

Pensons que la routine, si elle rassure peut s'avérer fatale.

Vivre à 2,
 ressemble parfois à un parcours
semé d'embûches, de défis, d'adaptation.
En discerner le positif, permet de "grandir",
de mieux se comprendre,
 de tirer des leçons de vie tout simplement.

La tension, le conflit sont des signes d'affirmation, de respect et d'amour.
Une dispute ravive la relation... la recentre sur l'essentiel, le vivre à deux en harmonie
N'en n'abusez pas...

La récurrence des disputes peut fêler le couple !
Pourquoi ?
 Trop d'accrochages, de reproches finissent par générer de la méfiance, une façon d'être en permanence sur le qui-vive, à l'affut des propos de l'autre, la fêlure devient fracture.

Moralité :
le conflit permet de maintenir une relation vivante, en éveil, le sentiment amoureux vivifié par quelques mises au point positives

Si vous vivez avec un dépendant affectif je vous recommande cet article :
18 conseils pour résister à un dépendant

Les articles sur le couple en suivant le lien



Une psy en ligne pour un conseil, un travail thérapeutique, une thérapie de couple
Me consulter en cabinet
Je travaille, également avec la TCC  en thérapie de couple.
Me suivre sur Facebook
Vous aimez cet article partagez le sur vos réseaux sociaux.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci de ne pas employer de propos racistes, orduriers, ni le style sms ou texto. Merci également de vérifier l'orthographe et de me signaler les miennes ! Les commentaires sont modérés (contrôlés), ils n'apparaissent pas de suite.Les commentaires doivent décrire une expérience de vie, votre comportement, vos ressentis pouvant servir aux lecteurs et lectrices de ce blog.

Pas de publicité personnelle ! Merci de me contacter via mail si vous désirez une parution